Accueil / Actualités / Béjaia: Les enseignants affiliés au CNAPESTE déterminés à poursuivre leur mouvement de grève
cnnnnn

Béjaia: Les enseignants affiliés au CNAPESTE déterminés à poursuivre leur mouvement de grève

Dans son troisième rassemblement devant la Direction Nationale de l’Education, aujourd’hui, le 6 décembre, le CNAPESTE fait preuve de résistance et de détermination dans ses revendications.

A rappeler que les enseignants des trois paliers affiliés à ce syndicat, sont entrés dans une grève depuis le 27 du mois passé et continuent leur mouvement jusqu’à ce que tous les points constituant leur plateforme de revendications soient satisfaits. A noter que le bureau a été convoqué pour une réunion clandestine par le wali, puis par le Directeur de l’Education, lors de son rassemblement du 29 novembre, une rencontre qui s’étale sur trois jours à savoir le 29, 30 novembre et le 3 décembre. Si le CNAPEST a pu « soit-disant » arracher quelques points revendiqués, ça reste toujours de l’abstrait et rien d’officiel jusqu’à présent puisque ce ne sont que des promesses qui ne sont pas sûrement et implicitement réalisables et beaucoup de problèmes demeurent suspendus, jugés dépassant les prérogatives de la D E, ils seront donc exposés au ministère de l’éducation nationale, ou au CF ou même à la Fonction publique. Une délégation ministérielle s’est présentée ce matin, pour déclencher une réunion avec le D E afin de trouver un terrain d’entente et pouvoir apporter des solutions aux problèmes posés par ce dernier lors de sa dernière visite au ministère sous convocation de la tutelle le lundi 4 novembre, le bilan sera communiqué prochainement d’après l’un des coordinateurs.

A souligner que la base ignore jusqu’à présent le motif de la réunion du bureau avec l’APW, sous son invitation pour cet après-midi, car aucun communiqué, pourtant promis, n’est posté sur le site CNAPEST de la part du bureau qui, on dirait, hésite à annoncer les suites et à dévoiler le dissimulé qui ne peut être que décevant, prédisent quelques enseignants. Le rassemblement était important, appuyé par plusieurs mains étrangères tendues visant le soutien, ne serait-ce que moral, à citer plusieurs partis politiques, plusieurs autres secteurs, la presse nationale, l’union des parents d’élèves qui y marque sa présence, après sa lettre d’encouragement et de soutien destinée au bureau national, quoique la fédération s’acharne sans trêve sur l’enseignant lui reprochant son manque de conscience professionnelle.

Les enseignants entamant leur deuxième semaine de grève, estiment que la tutelle sera juste dans ses analyses et ses études de leur cas afin d’éclairer les choses pour qu’ils puissent enfin reprendre leur travail dans cette période d’examens et d’évaluations trimestrielles des enfants, innocents, boucs émissaires, qui payent la bêtise de leurs aînés et endossent l’erreur des adultes.

Wahiba Arbouche Messaci/BéjaiaNews