Accueil / Culture / 14e édition du Festival de la chanson Amazighe à Béjaia : Une clôture très festive

14e édition du Festival de la chanson Amazighe à Béjaia : Une clôture très festive

La 14e édition du Festival de la chanson Amazighe, organisée du 16 au 20 du mois en cours, a été clôturée dans la soirée d’avant-hier (samedi) dans une ambiance chaleureuse et festive laissant place à une nostalgie qui durera jusqu’à la prochaine édition. En effet, cette dernière soirée a été animée entre autres par la chorale «Emilera» de l’association «Neghma» qui a ouvert la soirée, suivi d’Abdelhamid Bouzaher, de l’invité d’honneur de cette édition, Kaci Abdjaoui pour qui un hommage est rendu et qui a interprété certaines de ses meilleures chansons et de Ahfir Tilelli, l’une des lauréats du concours, pour clôturer avec la prestation de la grande chanteuse kabyle Nadia Baroud.

Des prix ont été remis aux trois lauréats du concours de la chanson amazighe. Le premier prix, d’un montant de 200 000 DA, a été remporté par Bazizi Yacine de Béjaïa, le deuxième prix, d’un montant de 150 000 DA, est revenu Mohri Bilal de Tizi Ouzou et Ahfir Tilelli de Béjaïa décroche le troisième prix qui est d’une valeur de 100 000 DA. Par ailleurs, le prix de la meilleure performance est revenu à la chorale «Neghma» de Béjaïa et le prix d’encouragement à Abderzak Yacine de Tébessa. Cette édition a été l’occasion pour certains chanteurs de revenir sur scène tels que Kaci Abdjaoui et Nouredine Chennoud. Elle a aussi donné une occasion pour ressusciter la chanson chaouie qui est en perte de vitesse, d’après la grande chanteuse Souad Achaouia. Elle a aussi donné l’occasion aux troupes marocaines «Amnay» et «Tawarguith» de créer ce lien tant recherché, entre la chanson amazighe d’Algérie et celle du Maroc et de briser les frontières artistiques entre les deux pays. «C’est vraiment dommage que ce soit fini, cinq jours c’est très peu pour le festival.Ca nous a vraiment fait plaisir d’être ici pour assister à cette fête», apprend-t-on d’une immigrée présente dans le public. Le président du festival, M. Malek Bouchebbah avouera : «Cette 14e édition à caractère international de la chanson amazighe qui a coïncidé avec la 1ère édition du chant patriotique amazigh a été un vrai défi pour nous, mais que nous avons pu relever. C’est vrai qu’il y avait des doutes quant à la réussite des deux festivals organisés en parallèle, mais grâce aux éléments de la sûreté de wilaya, de la protection civile, aux médias qui ont bien assuré la couverture de l’évènement, aux organisateurs du festival qui ont contribué de près ou de loin, au public qui était présent en masse et que je remercie beaucoup, mais surtout à monsieur le wali Ouled Salah Zitouni qui nous a suivis et soutenus jusqu’à la fin et à monsieur le président de l’APC Abdelhamid Merouni, que nous avons pu tout assurer» précise-t-il avant d’ajouter «Cette édition a vu une réussite sur plusieurs plans, soit dans la qualité du programme d’animation, soit dans l’organisation.» Il y lieu de citer la présence marquée des médias venus de plusieurs wilayas pour couvrir l’évènement.

Mechmeche Salima / DDK