Accueil / Actualités / Bejaia : La communauté universitaire marche contre les intimidations policières

Bejaia : La communauté universitaire marche contre les intimidations policières

C’est en nombre encore plus important en comparaison avec la dernière marche que la communauté universitaire a tenu à réitérer son engagement à dégager le système et exprimer sa solidarité contre les intimidations qu’ont eu à subir leurs camarades.

En phase avec l’actualité politique que connaît le pays, la communauté universitaire a tenu ses promesses de maintenir la pression lors de ce 24ème acte du genre. Ni les vacances, encore moins le soleil de plomb n’ont entamé d’un iota la détermination des manifestants ce Mardi.

Aux slogans coutumiers du mouvement populaire viennent s’ajouter ceux qui ont marqué l’actualité de la semaine.
Faisant écho de la peine de 10 ans de prison ferme qu’a requis le procureur à l’encontre de Ftissi pour avoir arboré le drapeau berbère, les protestataires ont exigé la libération de tous les détenus d’opinion et l’instauration d’un Etat civile et non militaire.

La solidarité s’est exprimée notamment envers les deux étudiants de Bejaia en l’occurence Benarab et Lemnouar Hammamouche, deux membres  de la la coordination  locale  des étudiants, convoqués par les services de police suite à leurs activités militantes. Ainsi, lors de l’audition du militant Lemnouar Hammamouche, un rassemblement de solidarité a été improvisé  en parallèle  devant le commissariat de police par les manifestants qui ont scandé  des slogans hostiles  au pouvoir.

Il est à penser que cette cabale judiciaire vise à saper le morale des animateurs du mouvement estudiantin surtout à l’approche de la rentrée sociale et universitaire qui s’annonce chaude pour les tenants du pouvoir.

Adlène Belhmer/ BéjaiaNews