Accueil / Actualités / 23e anniversaire de la disparition de Mohamed HAROUN

23e anniversaire de la disparition de Mohamed HAROUN

Natif de  Tifrit dans la commune d’Akbou, Mohamed HAROUN est venu au monde  le 13 Avril 1949, dés son jeune âge, il affichait déjà un attachement aux valeurs identitaires.

En poursuivant ses études en sciences exactes  à l’université d’Alger, cet étudiant  renforce ses conviction, allant jusqu’a créer  une organisation clandestine dénommée les forces berbères, qui a le mérite d’éditer plusieurs revues en Tamazight TAFTILT, ITIJ et ATMATEN.

Mohamed Haroun a été arrêté le 5 Janvier 1976, accusé d’être l’auteur de la bombe explosée au siège du quotidien d’El Moudjahid le 03 Décembre 1976 , condamné à perpétuité  et incarcéré à la prison de Lambès à Tazoult, suite à un jugement prononcé, par le tribunal militaire de Constantine.

En prison, ce jeune révolté a produit  deux recueils de poèmes « Avridh N Tleli » et « Monsieur le président » ; repris par MATOUB Lounes dans l’une de ses chansons.

Libéré le 05 Mars 1987 suite à la grâce de l’ex président de la République, CHADLI Ben Djeddid , pour consacrer ensuite  le reste de sa vie à la recherche et aux contributions pour  la création des associations qui s’inscrivent dans la promotion de Tamazight, suite à la brèche démocratique de 1988.

Mohamed HAROUN nous a quittés le  22 Mai des suites d’une langue maladie, conséquence, directe, de la  torture subie lors de son séjour en prison. Il est parti laissant une veuve et deux petites filles orphelines sans aucune couverture sociale.

 Abdelouhab Moualek/BéjaiaNews