Accueil / Actualités / Akbou : 10e édition de la chanson kabyle durant la révolution

Akbou : 10e édition de la chanson kabyle durant la révolution

C’est à la maison  de jeunes d’Akbou, dans l ‘après midi de ce Mercredi  que le coup d’envoi de la dixième édition du festival de la chanson kabyle durant la révolution a été donné avec un spectacle présenté par des troupes folkloriques locales et en présence des autorités locales , du représentant du ministère de la culture Smail Oulbsir et des anciens chanteurs de la fédération  de France ,dédié cette année aux défunts artistes de la région,Amouche Mohand et Djida Tamechtuht

Cette manifestation qui s étalera sur quatre jours sera marquée par diverses activités ,notamment avec des soirées artistiques qui seront animées par une cascade de célèbres chanteurs de la région (Amour Abdenour, Akli Ath Weghlis ,Boudjemaa Agraw,Loualiya Boussad ,Idir Akfadou ) , Des visites sur des sites touristiques et des domiciles (Seddouk et Ighil Ali) de deux défunts artistes garniront également cette  dixième édition qui seront suivies par des séances de témoignages sur leurs parcours artistiques et leur apport inestimable durant la révolution algérienne.

Des expositions retraçant le parcours de Amouche et L Djida seront ouvertes au large public durant ces quatre jours dans différentes sites périphériques abritant cette manifestation (Bejaia, Seddouk,Ighil Ali,Chemini,ighzer Amokrane, Tazmalt , résidence universitaire d’Kseur et Akbou).Des projections de films documentaires et des tables rondes seront animées par des célèbres artistes à l’image de Kamel Hammadi et Bendaamache Abdelkader sur l’impact de la chanson kabyle sur la révolution algérienne .

A noter qu’un concours sera organisé en marge de ce festival destiné aux jeunes chanteurs talents de la région.ils seront supervisés par une commission de jury conduite par le maestro Kamal Hamadi .

A rappeler que Amouche Mohand est originaire de Tibouamouchine relevant de la commune de Seddouk,un chanteur compositeur d ‘expression kabyle, nommé ambassadeur de la chanson patriotique kabyle en France semant le sentiment de nationalisme dans les esprits des algériens établis en France au temps de la guère de libération nationale.

Quant à EL DJIDA TAMECHTUHT, de son vrai nom Arab El Djida, est née à Ighil Ali, ses premiers pas dans l’animation et la chorale radiophonique remonte à l’ âge de 6 ans en 1951 avec l émission enfantine de Madame Lafarge pour ensuite rejoindre l ‘école de danse classique à Telemly pour se retrouver à l’opera grâce à son immense talent.

 R M /BéjaiaNews