Accueil / Actualités / Aokas : Un rassemblement de soutien au détenu d’opinion Merzouk Touati.

Aokas : Un rassemblement de soutien au détenu d’opinion Merzouk Touati.

Malgré la violente répression qu’ont subit les centaines de manifestants mardi dernier à Béjaia, suite à l’appel pour « la marche des libertés » organisée par le comité pour la libération de Merzouk Touati. Un autre rassemblement est prévu ce samedi à Aokas par les militants de la région et membres du comité.

Sans fléchir d’un iota les militants d’Aokas membres du comité pour la libération de Merzouk Touati appellent déjà à un autre rassemblement prévu le samedi 24 novembre 2018 à la place Katia Bengana à partir de 10H30. Une action qui intervient juste après la réponse brutale des forces de sécurité contre les manifestants venus marcher pour la libération de Merzouk Touati et exprimer leur attachement aux libertés démocratiques. Mobilisant un impressionnant dispositif sécuritaire estimé à plus de 600 policiers pour mener leur entreprise punitive, les pouvoirs publics avaient joué la carte de l’intimidation, instaurant un climat qui prête l’image à une période sombre du pays.

Paradoxalement, la répression de mardi dernier a servi de catalyseur pour s’organiser d’avantage et être à l’offensive. « Nous sommes déterminés jusqu’à la libération de Merzouk », exprime Djamel Ikni qui est membre du comité à Aokas. Cette commune dont le mouvement associatif enregistre un renouveau salvateur reste fidèle à sa tradition de bastion des luttes pour des libertés comme elle l’a fait lors de « la marche du livre » le 29 juillet 2017.

Beaucoup d’observateurs se demandent quelles sont les raisons effectives de ce précédent à Béjaia, dont le rôle de plaque tournante dans le combat identitaire, démocratique et social est irréfutable. L’instabilité liée à la conjoncture politique du pays est devenu le credo de toute la classe politique. Des solutions musclées sont à prévoir afin de répondre à la non-acceptabilité sociale et politique des réformes à venir.

Adlène Belhmer/BéjaiaNews