Accueil / Actualités / Arrêt des chantiers de la pénétrante de Béjaïa

Arrêt des chantiers de la pénétrante de Béjaïa

Fermeture de la route et des carrières de Bouzerouel (Akbou) 

Les habitants du village Bouzerouel, dans la commune d’Akbou (Béjaïa), ont procédé, avant-hier soir, à la fermeture du chemin communal  menant vers leur village, sis dans la commune d’Aït R’zine, et vers les chantiers de la pénétrante autoroutière de Béjaïa et les nombreuses carrières que compte la commune. Cette action a engendré d’énormes désagréments aux usagers de ces routes communales et a freiné considérablement les travaux sur les chantiers de la pénétrante autoroutière. Les protestataires du village Bouzerouel voulaient, à travers  cette action, exiger des autorités le revêtement de la route pour mettre fin à la poussière, qui envahit leurs maisons et gêne les piétons ainsi que la boue provoquée par les eaux pluviales.

Ils réclament également “l’installation de l’éclairage public, des ralentisseurs pour inciter les automobilistes et les camionneurs à lever le pied sur l’accélérateur pour ne pas soulever des nuages de poussières”. Ces nouvelles perturbations risquent de prolonger encore la réception du projet.

Il est à rappeler que l’inauguration partielle du tronçon de la pénétrante autoroutière, du village Akhenak (Seddouk) jusqu’à Ahnif (Bouira), prévue le 20 août dernier a été reportée pour des contraintes techniques. Cela dit, alors que les hauts responsables du pays ne cessent de rassurer les citoyens sur le maintien des grands projets structurants, la réalité sur le terrain n’est plus la même.

La pénétrante de Béjaïa est l’un des projets qui connaissent depuis plusieurs mois un retard flagrant dans sa réalisation. Les industriels et les automobilistes empruntant cette voie attendent avec impatience la livraison du projet de la pénétrante, qui devrait fluidifier la circulation et mettre fin au calvaire des usagers.

A Hammouche / Liberté