Accueil / Actualités / Bejaia : Grève et marche Mardi prochain

Bejaia : Grève et marche Mardi prochain

Réunis Mardi dernier, trois organisations syndicales SATEF-SNAPAP- CLA,deux partis politiques PST PT et plusieurs organisations de la société civile AVO88-CST-GAA-LADDH-RAJ-UGCA-COLLECTIF ENSEIGNANTS/ATS UNIVERSITE DE BEJAIA ont appelé dans un communiqué , sanctionnant leurs travaux à faire de Mardi 24 Septembre ,une journée de grève et de marche.

A P P E L A UNE GRÉVE GÉNÉRALE LE MARDI 24 SEPTEMBRE 2019 APPUYÉE PAR UNE MARCHE

Les forces de l’alternative démocratique de VGAYET, ci-dessus signataires, réunies le mardi 17 septembre au siège du SATEF, et après évaluation de la situation adoptent le présent appel.

Durant sept mois de mobilisation nationale, pacifique et unitaire, le peuple a affiché sa détermination à rompre avec le système despotique synonyme d’oppression et de misère, et de fonder une nouvelle république démocratique et sociale où les libertés individuelles et collectives et le progrès social seront garantis.

Apres avoir joué la carte de séduction dans un premier temps, le pouvoir n’a pas tardé à abattre son jeux ou le recours à la force l’a emporté sur la raison. Harcèlement, répression et arrestation tout azimut est le lot de la contre-révolution en cours. Des militants politiques, des symboles de la guerre de libération, des porteurs de l’emblème amazigh et plusieurs activistes sont jetés en prison.

Apres avoir échoué à organiser les élections le 4 juillet passé, le pouvoir revient à la charge dans une démarche qui s’apparente à une provocation. Malgré le rejet populaire, quasi référendaire, de l’élection présidentielle à laquelle le peuple oppose une période de transition véritablement démocratique, le pouvoir s’appuie sur un simulacre de dialogue pour imposer sa feuille de route.

La situation est assez préoccupante et exige une riposte à la hauteur du défi. Il est désormais clair que les marches hebdomadaires ne suffisent pas à imposer le rapport des forces nécessaires pour en finir avec le système. C’est dans cette logique que nous appelons toutes les organisations politiques, syndicales, professionnelles et associatives et tous les citoyens qui aspirent au changement à œuvrer à la réussite de cette journée d’action qui a pour objectif d’exiger la libération des détenus du mouvement, la lever les restrictions sur les libertés démocratiques et d’exprimer notre rejet des élections.

Nous saluons la corporation des avocats ainsi que les comités locaux de citoyens qui ont initié des actions de protestation contre les arrestations et les élections. Nous exhortons les magistrats et les P/APC à renouer avec leur engagement de rejet des élections exprimé au début du mois d’avril.
Pour la réussite de cette journée d’action nous invitons les transporteurs à assurer l’acheminement des citoyens à la marche.

ITINÉRAIRE DE LA MARCHE :
Maison de la culture Taous AMROUCHE vers le palais de justice.
HEURE DE DÉPART DE LA MARCHE : 10 h.

DAWLA MADANIA MACHI ASKARIA, BLAD BLADNA NDIROU RAYNA