Accueil / Actualités / Béjaia : La représentation de la HISE accusée de partie prise
Bejaiaaaa

Béjaia : La représentation de la HISE accusée de partie prise

La haute instance de la surveillance des élections à Béjaïa excelle dans le rejet des demandes formulées par certaines listes APW pour le décalage et la reprogrammation de meetings, apprend-on de certains candidats aux prochaines élections.

Selon Lyes Touati, le premier responsable de cette instance à Béjaïa a refusé même de recevoir le représentant de son parti (PST) pour reprogrammer les meetings de son parti prévus dans plusieurs localités, malgré la disponibilité de salles, et s’interroge comment refuser à un parti ou une liste de tenir ses meetings aux chefs lieu de communes qui n’ont pas été touchés par le tirage au sort « Le tirage au sort pour les listes APW a été effectué uniquement concernant les chefs lieu de daïra, 19 au total sur les 52 communes, ce qui traduit bien la partie prise de la HISE en faveur des partis de l’administration et des partis traditionnels de forte implantation dans la wilaya en éliminant les véritables candidats qui ne sont pas du goût de l’administration pour les mettre à l’écart de tout contact avec la population» explique-t-il.

Cette démarche, selon certains observateurs, nous renseigne sur la volonté de l’administration de frauder, ce qui inquiète les candidats notamment avec les difficultés rencontrées pour assurer la couverture de la surveillance dans les bureaux de vote sur tout le territoire de la wilaya “Le premier symptôme de cette fraude sont les rejets de certains dossiers de candidatures par l’administration validés sans fondement juridique par la justice, visant sans doute à écarter tous les candidats militants de la course électorale » affirme A.M, candidat en course.

Raouf M/BéjaiaNews