Accueil / Actualités / Béjaia : Le pluralisme démocratique remis en cause !
law2-1

Béjaia : Le pluralisme démocratique remis en cause !

Après avoir interdit aux fonctionnaires de l’APC de se présenter aux élections communales, le tour revient également aux militants syndicalistes et politiques du mouvement social.

Le tribunal administratif de Béjaia vient de confirmer le rejet des candidatures de certains militants ayant postulé pour les élections communales et de wilaya à l’exemple du candidat APW du Parti Socialiste des Travailleurs «Chabane BENANI» et de Fatah Redjdal, tête de liste indépendante à Tazmalt, sous prétexte que ces derniers portent atteinte à la sécurité nationale, or aucun document précisant le motif exact n’a été présenté suite aux recours introduits par les candidats. «Lorsqu’il s’agit de la sécurité nationale, la justice n’a aucune prérogative, seuls les services de sécurité et les premiers magistrats des wilayas (walis) détiennent le pouvoir et le choix de décision », affirment les juges pour motiver leurs décisions.

Selon certains observateurs, ces mesures ne sont que des manœuvres d’un pouvoir qui veut affirmer son autorité et son caractère dictatorial en s’attaquant aux libertés démocratiques, en excluant les militants syndicalistes et politiques du mouvement social de la scène électorale, et ainsi favoriser la candidature des affairistes et autres opportunistes pro-patronat qui sont déjà adeptes de la politique antisociale du gouvernement et les mesures d’austérité que ce dernier veut coûte que coûte faire passer et faire accepter au peuple, à savoir : restriction des budgets des wilayas, gèle des investissements publics dans la santé, l’école…etc., limitation des pouvoirs des élus, et répression de toutes initiatives .

Nonor / BéjaiaNews