Accueil / Actualités / Bejaia : Le wali partant Mohamed Hettab a bien exécuté la feuille de route qui lui a été confiée
Hattab

Bejaia : Le wali partant Mohamed Hettab a bien exécuté la feuille de route qui lui a été confiée

Les avis sur le bilan de l’ex wali de Béjaïa, qui vient d’être promu ministre, sont partagés entre ceux qui jugent que son court passage à Bejaia a permis d’accélérer la cadence de travail de certains projets structurants et d’autres qui lui incombent toute la responsabilité dans les retards accusés.

Sa tenue de rencontres régulières avec les investisseurs et les entreprises chargées de la réalisation de projets à Béjaïa dénote bien son apport inestimable, affirment certains observateurs, en citant à titre d’exemple l’ouverture du tronçon autoroutier (Akbou Takertiez) et la réception pour la fin de ce mois de l’échangeur de quatre chemins ainsi que la levée de l’opposition au niveau de Tidelsine, ayant freiné l’avancement du projet de raccordement au gaz naturel des localités de Souk El Tenine. Cependant, le député indépendant Braham Bennadji ne voit pas de cet œil, il juge que la mission de Mohamed Hettab a été bien accomplie pour avoir maintenu la wilaya de Bejaia dans le contre développement, en exécutant à la lettre la feuille de route qui lui a été confiée par le pouvoir algérien , excellant par ses perpétuelles promesses mensongères. Un avis partagé même par le président de l’APW de Bejaia, Mhenni Haddadou , le désignant comme élément provocateur de toutes les fermetures de routes observées à Bejaia, étant ,n’accordant aucune oreille attentive aux revendications légitimes de la population. Même son de cloche du coté du collectif 20 Avril 2018,nouvellement créée à Béjaia, Nabil Ferguenis juge que le passage de Mohamed Hettab de pari réussi pour l’administration en articulant que Bejaia n’a jamais connu autant de restrictions de libertés comme celles enregistrées sous l’ère de ce wali promu (Activités littéraires, universités d’été, conférences culturelles à l’université et même rejet de dossiers de candidatures aux élections). Il ne fait qu’intensifier des sorties et accueillir des délégations ministérielles pour sans doute duper la population de doter notre wilaya de projets alors que plus de 143 projets structurants sont gelés délibérément, souligne, pour sa part, un citoyen Bejaoui.

Même si les acteurs politiques à Bejaia se convergent sur la nécessité d’un plan de mise à niveau de la wilaya de Bejaia en matière de développement mais leurs initiatives en solo et en rangs dispersés, intervenant à la veille d’une importante échéance politique, qui est la succession de Bouteflika, risquent fort, quelque soit le wali qui succédera à Mohamed Hatteb ,de maintenir Bejaia dans un éternel retard

Abdelouhab Moualek/BéjaiaNews