Accueil / Actualités / Béjaia : Les adjoints d’éducation maintiennent la pression
RASS

Béjaia : Les adjoints d’éducation maintiennent la pression

La grève à laquelle a appelé l’intersyndicale des travailleurs de l’éducation nationale, aujourd’hui, englobant l’ensemble des syndicats du secteur, à savoir, SNTE, SNAPAP, CELA, SATEF, pour une journée de protestation dans un sit-in devant la Direction Nationale de l’Education suivi d’une marche pacifique sous la précieuse pluie d’aujourd’hui.

Les adjoints d’éducation ne veulent pas se taire devant l’injustice des responsables d’où leur dénonciation de celle-ci dans toutes ses formes, reconstituant un appel au ministère national de l’éducation afin d’être juste dans l’application des lois quant à la création et la suppression ainsi que l’attribution des postes, exigeant une bonne gestion de la carrière des fonctionnaires et un bon règlement de leurs situations administratives et financières qu’ils jugent relevées d’une anarchie totale d’où la réclamation de ces fonctionnaires, en premier point de leurs revendications, la restitution de la DE, d’abord, et sa mise au service des enfants de Béjaïa et non au service de personnes étrangères ! Ces superviseurs d’éducation demandent la réouverture de l’ITE pour assurer leur formation continue sans perdre de vue leurs doléances concernant les logements d’astreinte et d’accompagnement.

Le rassemblement était important, ces adjoints étaient déterminés et inflexibles, sans recul aucun, devant leurs revendications et appellent coûte que coûte au changement de leur situation qui s’avère lamentable, et exigent la satisfaction de leur plate-forme intégrale. L’absence du Directeur de l’éducation, aujourd’hui, les conduit à une réunion qui devra se tenir les jours à venir, rassemblant les coordinateurs des différents syndicats participants pour d’autres suites concernant cet arrêt de travail observé aujourd’hui.

Wahiba Arbouche Messaci/BéjaiaNews