Accueil / Actualités / Béjaïa, Les citoyens d’Ait R’zine interpellent le wali…

Béjaïa, Les citoyens d’Ait R’zine interpellent le wali…

Les citoyens d’Ait R’zine Daïra d’Ighil Ali, se constituent en comité  pour crier fort  ainsi atteindre l’ouïe des autorités quant à leurs revendications  qui demeurent toujours des promesses sans lendemain. 

Ce comité   juge que, de la communication jaillit la lumière, d’où   il espère qu’une audience lui sera accordée de la part de monsieur  le wali de Béjaïa, pour enfin dépoussiérer le  dossier, gardé longtemps en  situation latente.

Par  sa lettre ouverte, adressée à monsieur le wali de Béjaïa ,sous couvert du P APC  et du chef de Daïra d’Ighil Ali, il y a presque une semaine, le comité de citoyens d’Ait  R’zine se veut pour des moyens pacifiques pour faire valoir ses revendications, et tente alors  de trouver une voie de dialogue avec le premier responsable de la wilaya et  remuant les méninges pour enfin répondre favorablement aux doléances  des citoyens qui se résument en, d’abord, l’aménagement de la RN 106, souvent inondée par les eaux des pluies puis la réalisation d’un échangeur sur la pénétrante, Ahnif-Béjaïa, sur la RN106 donnant sur la RN 26, ensuite, un pont  au niveau dE chouqar, reliant leur commune à Akbou et enfin l’accélération des travaux de gaz de ville qui perdurent et dont la réalisation est remise au calandre Grecque.

Ce comité invite aussi  les autorités à revoir le statuts des terres cadastrées afin de permettre des  investissements industriels dans la région.

 

Afin de  ne pas se voir recourir à d’autres moyens d’expression, qui pourraient nuire aux règles de  civisme, et en voulant calmer l’ardeur de la population qui se trouve en détresse, face à la situation dans laquelle elle vivote, ce comité invite  le nouveau Wali à prendre l’affaire en main tout en espérant  trouver un terrain d’entente pour que les revendications légitimes de sa commune voient enfin le jour après le long mutisme dans lequel se sont enveloppées, les  autorités concernées.

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews