Accueil / Actualités / Béjaïa, l’inauguration d’une école primaire sans la présence des officiels

Béjaïa, l’inauguration d’une école primaire sans la présence des officiels

Huit ans de retard pour que l’école primaire  des quatre chemins de Béjaïa puisse ouvrir ses portes, huit ans d’alarmes et de peur dans lequel vive le personnel éducatif ainsi que les parents de tous ces élèves qui ont fait  durement leur passage scolaire dans la vieille école Boucharba.

Dans des conditions très précaires, dans des salles délabrées et dans le froid de l’hiver, dans la peur de démolition des salles sur  les petits crânes de ces innocents , sous la chaleur des lieux non protégés , Boucharba a continué sa mission de former ses bons et disciplinés élèves  avec son exemplaire personnel éducatif jusqu’à son dernier râle !

Des logements d’astreinte  » à L’Algérienne » occupés depuis l’indépendance, constituant l’héritage de quelques familles  de génération à l’autre depuis  1962

Enfin la  nouvelle école   des quatre chemins est inaugurée, aujourd’hui 8 octobre 2019, par de  braves citoyens, soucieux du bien-être des enfants. Une ouverture sans officiels (ni chef de daïra ni représentants du wali)  où ces  gens  ont pris les choses en main et grâce aux entreprises qui ont accepté de reprendre les travaux sans contrat et sans aucune formalité, conduites par  seulement leur scrupule, ces adjuvants ont répondu favorablement aux doléances sans conditions aucunes.

Nos enfants ont commencé aujourd’hui une autre ère de  leur cursus scolaire, une autre vie loin de dangers, loin des tracas de la gare routière et surtout loin des infections récurrentes contractées des sanitaires qui datent des croisades

Nos enfants sont joyeux et leur innocence se lit dans leurs yeux, très fiers de leur nouvelle école, le lieu de leur culte, le lieu de leur formation et de  leur nourriture spirituelle, ils ont tout de même font leurs adieux à leur ancienne école qui a vu grandir leurs parents, leurs grands parents, un édifice historique  qui mérite d’être classée dans le patrimoine mondial.

Wahiba Arbouche Messaci/ BéjaiaNews