Accueil / Actualités / Béjaia : Primauté de la campagne électorale sur la commémoration du premier novembre 1954 !
nov

Béjaia : Primauté de la campagne électorale sur la commémoration du premier novembre 1954 !

Les préparatifs des élections du 23 novembre sont à l’origine de L’omission et la négligence de nos responsables quant à l’habituelle commémoration du déclenchement de la guerre de libération cette année.

La cérémonie commémorative du déclenchement de la guerre de libération n’est pas au rendez-vous, cette année, puisque nos responsables sont absorbés par les préparatifs des élections, pris dans leur interminable course derrière ce misérable trône ce qui ne leur réserve aucun temps pour penser à l’Histoire et l’origine de ce trône lui-même! 63 ans, du déclenchement de la guerre d’Algérie, la victoire a été réalisée, la joie avait regagné les cœurs assoiffés de paix et de liberté. L’Histoire d’un peuple qui a décidé, un certain premier novembre, dans un élan révolutionnaire, libérateur, de se lever, en un seul homme, pour dire NON à l’injustice, NON à l’exploitation et non à l’effacement de l’identité, non à l’œuvre destructeur de la France coloniale. La révolution de novembre à été non seulement une confirmation d’un attachement farouche de nos ancêtres, à travers le temps, à la dignité, à la liberté, à leur terre mais c’est notamment une façon de faire entendre la voix d’un peuple qui se bat pour ses idéaux de justice, de liberté d’égalité tel qu’il lui avait été dicté par la misère, la famine, les épidémies et notamment la souffrance des âmes. Commémorer une telle date historique est considéré comme l’une des plus nobles traditions de notre pays tout en programmant des rappels historiques en les illustrant avec des témoignages ainsi que diverses activités culturelles, ce qui nous permet le rafraîchissement de la mémoire amnésique pour que nous n’oubliions jamais ces gens qui avaient sacrifié leur jeunesse pour que nous respirions cet air qui devait être non pollué, qui devait être pur dans un paysage de verdure plein de vie! Parsemé de fleurs de tout type et couleur! Une habituelle commémoration digne de l’événement qu’est le premier novembre 1954, pour que toute amnésie soit rompue, car cette terre sur laquelle nous vivons est arrosée de sang, de beaucoup de sang d’hommes et de femmes! Cette célébration est d’habitude prise en compte par nos responsables qui exigeaient des atmosphères festives, suivies de l’évocation de nos honorables martyrs ainsi que des faits et événements marquant notre illustre révolution.

Malheureusement, très minime est-elle, cette année, le programme est très réduit ou presque inexistant puisque les préparatifs des élections priment sur la célébration de l’indépendance de notre pays qui commence à avoir de l’âge! L’homme, malheureusement, a tendance à s’attacher aux chimères et aux illusions et négliger la base et le fondement! Il passe son temps à contempler les étoiles au point de rater la beauté de la lune.

Wahiba Arbouche Messaci/BéjaiaNews