Accueil / Benimaouche / Ath Maouche : Fin de la 14e édition de la fête de la figue
La figue de Béni Maouche, qui est d'une importante valeur nutritionnelle, peut facilement dominer le marché international

Ath Maouche : Fin de la 14e édition de la fête de la figue

Pour une place sur le marché mondial

Le rideau est tombé, avant-hier, sur la 14e édition de la Fête de la figue et des produits agricoles du terroir qui s’est tenue durant trois jours au niveau du lycée d’Ath Maouche. Présent à cette fête, Laib Makhlouf, directeur des services agricoles de la wilaya de Béjaïa, dira : «La 14e édition de la Fête de la figue et des produits agricoles du terroir, organisée par la commune d’Ath Maouche, a pour objectif de montrer les différents produits figuicoles de la région. D’autant plus que cette fête rassemble deux wilayas, à savoir Béjaïa, qui participe avec 11 communes, et Sétif avec 10 communes. Je dirai même que certaines variétés de la figue n’existent qu’à Ath Maouche, d’où le choix de labéliser la figue de cette région, choisie pour sa valeur nutritive et sa valeur marchande. Cela lui permettra d’avoir sa place sur le marché mondial. Je dirai aussi qu’elle est la meilleure au niveau mondial. On a tenu 11 rencontres avec les experts de l’union européenne. On s’est chargés de la formation de techniciens de production et de conditionnement. L’État actuel mise sur le développement de l’agriculture pour booster l’économie nationale. Enfin, le bonheur des fellahs est le notre aussi». De son côté, la présidente de la commission de l’agriculture à l’APW de Béjaïa, Mlle Sabah Lamari, soulignera : «Lors de cette 14e édition de la Fête de la figue et des autres produits agricoles du terroir, nous avons constaté l’augmentation du nombre de visiteurs, qui sont venus de plusieurs wilayas du pays. Cette année, il y a eu aussi beaucoup d’exposants et de produits par rapport aux éditions précédentes. Il y a même un artisan fabricant du savon sur la base du miel qui est venu d’Oran. Il appartient à l’État, donc, d’encourager ces artisans qui transforment les produits agricoles, en leur donnant les moyens nécessaires». Il faut dire que la 14e édition de la Fête de la figue de Ath Maouche, comme nous l’avons constaté, a tenu toutes ses promesses.

L. Beddar / DDK