Accueil / Actualités / Chemini : Daïra murée et urnes brûlées.

Chemini : Daïra murée et urnes brûlées.

Dans la continuité du processus de rejet unanime de la prochaine élection présidentielle du 12/12/2019, les citoyens de la daïra de Chemini ainsi que les maires des quatre communes la composant se sont donnés rendez-vous aujourd’hui devant le siège dudit lieu pour procéder à sa fermeture.

L’acte consistant à condamner l’accès aux édifices des daïras aux moyens de cloisons est devenu tradition à l’approche de l’échéance électorale. Après plusieurs actions similaires, Chemini n’échappe pas à la règle. Devant le parvis du chef lieu, les maires et des acteurs du Hirak ont pris la parole pour rappeler le rejet catégorique du système et de l’élection présidentielle par la même occasion.

Le chef de daïra, commis de l’état, était invité à s’exprimer devant les citoyens pour s’engager à ne pas organiser le prochain scrutin, il annonce ne plus être en charge de la mission qui est celle de la nouvelle commission indépendante mise en place à cet effet. Cette déclaration n’ayant pas convaincu l’assistance, celle-ci décide de procéder à la fermeture de l’administration à l’intérieur de laquelle ils y découvrent des urnes sorties et brûlées.

Les résultats du vote du 12/12 s’annoncent nuls dans la région de Kabylie et dans le reste de l’Algérie ; de plus, une grève générale est prévue pour du 08 au 12 décembre et qui sonnera comme une réponse forte à un système qui fait la sourde oreille.

H.H/BéjaiaNews