Accueil / Sport / Coupe de la CAF : Le MO Béjaïa face à son destin

Coupe de la CAF : Le MO Béjaïa face à son destin

Le MO Béjaïa n’aura pas d’autre choix que de battre les Ghanéens de Medeama mardi à domicile (14h30) dans le cadre de la sixième et dernière journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football pour réaliser un exploit historique en se qualifiant aux demi-finales. Troisième de son groupe avec cinq points, le MOB aura besoin d’une victoire, petite soit-elle, pour rejoindre à la deuxième place son adversaire du jour (8 pts) et valider ainsi son billet pour le dernier carré de la compétition pour sa première participation à une épreuve internationale.

Les  Crabes, en cas de victoire, profiteront d’un meilleur goal-average particulier, après avoir réussi à tenir en échec Medeama sur son terrain lors du match aller (0-0). Sachant que les dés sont jetés depuis la quatrième journée concernant le premier qualifié de ce groupe, à savoir le TP Mazembe (RD Congo), solide leader avec 10 points. L’entraîneur du MOB, Nacer Sandjak, bien qu’il se montre optimiste quant aux chances de ses capés de faire partie du carré d’as, se méfie de l’adversaire et ses attaquants en particulier. “Je connais assez bien maintenant Medeama et nous devons être très méfiants de cet adversaire, notamment sa ligne offensive qui est capable de nous créer beaucoup de problèmes”, déclare à l’APS l’ancien sélectionneur national. La fatigue est l’autre souci de Sandjak, vu que son équipe n’a pas eu droit à un moment de répit depuis plus d’un mois. Cela commence à se vérifier sur le terrain, puisque les Béjaouis restent sur trois défaites de suite, toutes compétitions confondues, la dernière en date, vendredi passé sur le terrain de l’USM Alger (2-0), en ouverture de la première journée du championnat de Ligue 1 algérienne. Cette baisse de régime, traduite également par une stérilité offensive inquiétante (1 but marqué lors des cinq derniers matchs), a poussé l’entraîneur des Crabes, en poste depuis début juillet, à axer son travail sur la récupération et l’aspect psychologique.

“Quand on enchaîne les défaites, ça joue naturellement sur le moral des joueurs, mais ces derniers doivent se mettre dans la tête qu’ils sont devant une occasion inouïe pour réaliser un exploit historique”, ajoute Sandjak qui table également sur l’apport du public pour pousser les siens à aller jusqu’au bout du rêve. Côté effectif, le MOB devra composer sans son défenseur central Lakhdari, qui purgera pour l’occasion son deuxième et dernier match de suspension, alors que deux des nouvelles recrues, à savoir Messaâdia et Cheklam, ne sont pas qualifiées pour cette compétition.

Liberté