Accueil / Actualités / Fraude au baccalauréat: 31 internautes pistés, des sujets de « Physique » et « Management » fuités

Fraude au baccalauréat: 31 internautes pistés, des sujets de « Physique » et « Management » fuités

dfLes services de la DGSN spécialisés dans la lutte contre cybercriminalité révèlent les premiers résultats de leur enquête sur les fraudes et les fuites de sujets durant les examens du baccalauréat. Selon le chef de cabinet au ministère de l’Education nationale, Abdelouahab Guellil, 31 internautes soupçonnés d’avoir publié les sujets fuités ont été pistés, rapporte ce jeudi 02 juin la Radio Algérie sur son site Internet

Le même responsable a rajouté que les services de la DGSN ont mis une femme sous contrôle judiciaire, suspectée d’avoir divulgué des sujets de l’épreuve d’Histoire et géographie.

« Il est prématuré de se prononcer sur toutes les rumeurs qui circulent », a déclaré M. Guellil. Il a promis que l’enquête judiciaire déterminera les « tenants et aboutissants » de cette affaire.

Cette nuit même, d’autre sujets ont encore fuités sur Facebook. Il s’agit de l’examen de Physique, spécialité « Sciences » et « Mathématique et technique », de la matière de « Management » de la filière de Gestions et commerce.

Une fuite confirmée ce matin par les candidats, internautes ayant rencontré la vielle les sujets mais également leurs solutions sur les réseaux sociaux.

Le chef de cabinet au ministère de l’Education nationale a par ailleurs indiqué que 221 candidats ont été exclus suite à des tentatives de fraude en usant de moyens technologiques. Des sanctions ont également été prises contre 907 candidats retardataires, dont 728 libres.

« Des cas de violence sur les surveillants, ajoute-t-il, ont été signalés dans certains établissements ».

Quant à ces opérations de fraude, le même responsable a expliqué que « Mme Benghebrit dérange ‘certains’ parce qu’elle travaille à améliorer le secteur de l’Education nationale. Il a rajouté: « Quand on travaille, on dérange certains » estimant que le baccalauréat n’est pas l’affaire de la ministre, mais une affaire d’un pays et d’un Etat ».

Huffpost Algérie