31 mars 2020

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Il faut maintenir le hirak des réseaux sociaux.

2 min read

Djerrad vient de pondre un texte pour organiser la société dans le confinement! Veut il copier le système de confinement autoritaire chinois encadré par le PCC et ses organisations satellites de quartiers? Le FLN et ses relais voyous risquent de reprendre du service et servir après comme armée de réserve du pouvoir contre le hirak, cotchés par l’appareil répressif.

Le corona-virus participe, indirectement, à normaliser politiquement le hirak et à le neutraliser durablement. L’absence d’autorganisation dans le hirak complique les choses et risque de se retourner contre le hirak. Il faut maintenir le hirak des réseaux sociaux, ne pas se diluer dans le quotidien aliénant du confinement et amplifier les échanges et forum de débats virtuels pour éviter une dépolitisation rapide. Lire, écrire, échanger et préserver le lien dans ce moment de survie est difficile mais nécessaire pour que le hirak ne soit pas absorbé par l’anxiété du covid-19. Les jeunes ont un rôle premier et ils doivent être créatifs.

La situation économique va se dégrader gravement avec un baril à 30 $ et le front social va être dans le rouge avec des syndicats déconnectés. La rentrée sociale de septembre ne peut se faire sans un répondant du hirak. Anticipons, réfléchissons et transformons le confinement en une intelligence collective qui fera du hirak, un acteur premier des convulsions politiques et sociales qui vont venir!

Le corona-virus n’as pas figé les rapports de forces. IL donne un répit au pouvoir mais il le délégitime encore plus face l’incurie qui se dessine! Apportons notre décryptage à ce qui va venir et préparons nous à un retour du hirak oû la décantation va s’accélérer et le besoin d’un socle d’idées va se révéler d’une urgence absolue!

Adel Abderezak.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.