19 mars 2016

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Kabylie : le gouvernement annonce vouloir célébrer, à partir du 20 Avril prochain, la commémoration du printemps berbère

2 min read

Une première : les autorités entendent célébrer le « Printemps berbère » coïncidant avec la date du 20 avril de chaque année. Lors d’une cérémonie de remise de cartes professionnelles aux artistes, ce samedi à Tizi-Ouzou, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El Hadi, ancienne figure du MCB (Mouvement culturel berbère), a indiqué que « le ministère de la Jeunesse et des Sports travaillera en étroite collaboration avec le ministère de la Culture pour célébrer le 20 avril 1980 ».

« La célébration du Printemps berbère (20 avril) doit constituer un moment de fête et de fierté et non de haine et de manipulation », a affirmé Ould Ali El Hadi dont les propos ont été repris par l’APS. « Le 20 avril est une occasion pour rendre hommage à tous ceux qui ont mené le combat identitaire pour que tamazight soit aujourd’hui reconnue et consacrée langue nationale et officielle. Ces hommes et ces femmes ont mené un combat pour que cette langue soit reconnue. Et, durant la guerre de libération les Algériens ont combattu le colonialisme pour arracher l’indépendance », a-t-il ajouté en faisant le parallèle entre ces deux combats.

« Aujourd’hui, toutes nos actions doivent se faire dans le cadre de cette unité et intégrité du pays », a-t-il affirmé, dans une allusion probablement au Mouvement de l’autonomie de la Kabylie. Il a appelé à préserver la Kabylie « de la manipulation et des dérives et œuvrer ensemble pour son développement et son épanouissement ».

20160307_104641Jusque-là, le Printemps berbère est célébré exclusivement par les associations et les partis fortement implantés en Kabylie pour perpétuer le combat du mouvement à l’origine du premier soulèvement populaire réclamant l’officialisation de la langue et de l’identité berbère.

Une décision qui contraste fortement avec les violentes répressions, par la police d’Etat, de toutes les anciennes manifestations du 20 Avril en Kabylie, n’hésitant pas à tirer sur la foule.

« On nous tue, puis on nous rend homage »

O. K.
___
Source

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.