Accueil / Actualités / Karaté-do à Chemini : Dalya BENNANI procure la fierté aux At Weghlis

Karaté-do à Chemini : Dalya BENNANI procure la fierté aux At Weghlis

Une légende de karaté des Aït waghlis, Dalia BENANI, à 14 ans seulement, elle offre à l’Algérie les grands titres… ce petit bout de fille dresse déjà un bilan riche et important sans concession aucune à son long parcours en ce sport appelé, karaté-do, l’un des arts d’autodéfense.

Ses débuts remontent à 2011, où elle remporte la ceinture verte puis la bleue l’année d’après, ainsi 2013, considérée l’année de début de son triomphe, marquant son honorable parcours, les portes de la victoire lui sont apparemment largement ouvertes, après les compétitions régionales et nationales, de kherrata, Tizi n’Berber, Setif, Annaba, elle a pu rafler différentes médailles et trophées durant ses championnats.

Sa victoire s’élargit avec le temps car notre Dalia ne se contente jamais de simple médailles d’argent ou de bronze, ses ambitions restent sans limites même le précieux métal lui a été décerné plusieurs fois, et l’honneur lui est réservé de la part du wali de Bejaia le 10 décembre 2015 à la salle bleue et a été également l’invitée de chaînes de télévision puisque ses performances ont commencé déjà à satisfaire ses entraîneurs et à séduire les spécialistes de cette discipline, d’où elle rend hommage à ses premiers entraîneurs initiateurs ses inoubliables ”Cheikhs”, Messieurs Rachef Adel et Boudarias Sofiane, de par leur sacrifice, ils avaient pu lui inculquer le secret de la réussite et lui apporter cette maturité sportive.

C’est le 29 décembre 2016 qu’elle obtient la ceinture noire, une date qui tatoue son honorable itinéraire sportif, la jeune karatéka marque sa dernière intervention de 2017 en date de 27 décembre, dans un tournoi international qui s’est déroulé à Mila, par la première place Kumite, arrachant une médaille d’or et en deuxième place kata, une médaille d’argent, une victoire qui lui révèle un avenir prospère qui honore toute l’Algérie en général et toute la Kabylie en particulier.

L’énergie débordante de cette adolescente à qui le karaté-do apporte beaucoup tant sur le plan physique et moral mais notamment spirituel puisque la perfection note aussi sa scolarité, elle honore, de même, ses enseignants qui lui révèlent un meilleur avenir dans ses études, ne dit-on pas que l’esprit sain est dans le corps sain ?

Cette figure de persévérance et de ténacité qui a fait, à maintes reprises, parler son illustre talent, souhaite octroyer d’autres grades pour se frayer une place sur le podium afin d’honorer les couleurs algériennes dans d’autres pays.

Wahiba Arbouche Messaci/BéjaiaNews