Accueil / Culture / Koudir Oulkadi : Un artiste sans fans est un artiste perdu
received_259692787936600

Koudir Oulkadi : Un artiste sans fans est un artiste perdu

Auteur compositeur et parolier, Khoudir Oulkadi, est l’un de ces artistes qui ont marqué de leur empreinte la chanson kabyle moderne. Avec une poésie limpide, une sagesse des grands maitres. Son étoile a vite brillée dans le ciel de la chanson kabyle. Nous l’avons rencontré pour vous, écoutons le :

Bejaia News : pour commencer, présentez vous aux lecteurs de Bejaia News ?
Koudir Oulkadi : Koudir Oulkadi est un artiste Kabyle, né un certain 28 Octobre 1960 et j’habite à Hammam Sillal chef lieu communal de Tifra.

Bejaia News : A quand remonte vos débuts et comment êtes-vous venu dans le monde artistique ?
Koudir Oulkadi : J’ai commencé à chanter dés mon jeune âge, j’ai composé ma première chanson à  l’âge de 18 ans c’est-à-dire en 1978. En 1984 j’ai fait mes premières apparitions sur scène notamment durant les soirées et galas organisés par des associations. J’ai aussi animé beaucoup de fêtes de mariages. Enfin j’ai fait plusieurs années la scène avec mon ami Lounis Melikeche qui était aussi un bon musicien, on a travaillé ainsi jusqu’au 1994, Apres quoi j’ai marqué un arrêt de 20 longues années. Un jour, je ne sais par quel miracle je me suis retrouvé dans le studio d’enregistrement de Kaci Boussaad à El Kseur pour l’enregistrement de mon premier album.

Bejaia News : vous avez enregistré combien d’albums jusqu’à présent ?
Koudir Oulkadi : A partir de  ma reprise en 2014, c’était le nouveau départ de ma carrière artistique. Après mon premier album, J’ai enregistré mon deuxième en 2016, a Tizi Ouzou avec Bouzid Ouhamou et la chanteuse Djidji, en suite en 2018 j’ai mis sur le marché mon troisième album, que j’ai enregistré au studio Irat Tizi Ouzou et produit par Melovision production.

Bejaia News : Et si vous nous parlez un peu de votre  dernier album ?
Koudir Oulkadi : Mon dernier album s’intitule « Ttewhid ». il est composé de neuf chansons dont j’ai écrit les paroles et composé la musique et qui sont, Ttewhid, Lfahmin, At Mensur, Asmekti, Tameγra, Anissa, Ut neγli ur Nekkir, Dda Maxluf et enfin le Mob. C’est des chansons inspiraient dans les différents thèmes qui touchent a la vie de notre société et a notre vécu quotidien. Il faut dire aussi qu’on a réalisé du très bon travail avec une équipe de musiciens professionnels tel que Dahmane Bendahmane, Madjid Halit, Djamel Benbouchrit, Nabil Boumati, Oualid Bouhas et Drifa Henad.

Bejaia News : Quels sont les artistes Algériens en général et Kabyles en particulier qui ont laissé leurs empreintes dans votre vie artistique ?
Koudir Oulkadi : Il faut dire qu’il sont nombreux étant donné que le ciel de la chanson Kabyle a donné beaucoup d’étoiles, mais je vais cité quelqu’un et qui sont en autres, Cherif Kheddam, Idir, Ait Mengellet, Taleb Rabah, Taleb Tahar, Medjahed Hamid et tant d’autres.

Bejaia News : Un petit mot sur les difficultés que rencontre un artiste dans notre pays ?
Koudir Oulkadi : Il y’a énormément de difficultés auxquelles l’artiste fait face en autre la cherté des enregistrements notamment quand il s’agis d’un bon travail.

Bejaia News : Des projets pour l’avenir ?
Koudir Oulkadi : Actuellement je travaille  sur l’animation de galas artistiques et des tournées avec la direction de la culture, j’ai aussi travaille à plusieurs reprises avec la maison de la culture de Bejaia, j’ai fait l’émission mrehbad avec TV4 à deux reprises et plusieurs émissions radiophoniques avec la chaîne 2, Radio Soummam, et radio Bouira, je vous invite d’ailleurs à me suivre ce Lundi 21 Mai sur la Radio chaîne 2 avec l’animateur Kamel Si Mohamed, pour mes projets d’avenir je prépare mon 4eme album inchallah.

Bejaia News : Un petit mot sur les difficultés que rencontre un artiste dans notre pays ?
Koudir Oulkadi : Il y’a énormément de difficultés auxquelles l’artiste fait face notamment dans  enregistrements lorsqu il s’agit d’un bon travail.des éditeurs fixent des tarifs excessifs.

Bejaia News : Un mot de fin pour vos fans ?
Koudir Oulkadi : je leur dit tout simplement que c’est grâce à vous que j’existe. Un artiste sans fans est un artiste perdu.

Entretien réalisé par Syfax.A