Accueil / Actualités / La bibliothèque principale de la wilaya interdite au café littéraire de Béjaia
2018-05-09 16.22.05

La bibliothèque principale de la wilaya interdite au café littéraire de Béjaia

Le café littéraire de Béjaia  vient de rendre public en date du 07 Mai 2018 un communiqué dénonçant la volonté du premier responsable de la bibliothèque principale de Béjaia  d’interdire  ses activités littéraires  à l’enceinte de l’ établissement.

« Tout indique en effet qu’il y a volonté de la part de la direction de cet établissement culturel de mettre à l’écart notre collectif, puisque depuis que nous avions organisé notre première conférence le 7 avril dernier, aucune autre ne put avoir lieu après. celle qui a été programmée pour le 14 avril, a dû être annulée au motif que le ministère de la culture aurait réquisitionné les établissements culturels pour la double célébration des festivités officielles du 20 avril et celles du mois du Patrimoine qui devait durer jusqu’au 18 mai ». affirme le CLB dans son communiqué en s’interrogeant sur la politique de deux poinds deux mesures prônée par cet établissement  « Grand fut notre étonnement lorsque nous apprîmes que la salle des conférences de cette bibliothèque a été tour à tour concédée à d’autres associations, collectifs culturels, pour tenir des conférences publiques, parfois à deux reprises, dont les thématiques n’ont rien à voir avec le 20 avril ni avec le Patrimoine, alors qu’elle nous est obstinément refusée.
Bien qu’à nos premiers contacts, la direction de la bibliothèque a été très enthousiaste d’accueillir les activités du café littéraire, ce ne fut le cas les jours suivants »

Le CLB poursuit son communiqué en désignant à peine voilé des parties occultes responsables  de cet étrange  empêchement  « Le directeur a-t-il reçu des instructions de la part d’officines obscures voulant nous interdire de manière déguisée d’animer des conférences au sein de la bibliothèque ? Car, l’argument bancal suivant lequel l’établissement est sous réquisition ministérielle est déjà battu en brèche, puisque la salle a été ouverte plusieurs fois pour d’autres associations depuis la mi-avril jusqu’à aujourd’hui » et rassure les ennemis de la culture et de débat  « Que ceux qui veulent notre mise à l’écart sachent une chose : le café littéraire de Bejaïa luttera encore et toujours pour faire valoir son droit à exercer ses activités dans une totale liberté et jamais il ne se soumettra face aux censeurs et à ceux qui détiennent des leviers de commande agissant dans l’ombre. La bibliothèque, tout comme tout autre établissement culturel, est la propriété du peuple, et à ce titre, nul responsable ne peut interdire à quelque collectif que ce soit, d’organiser des activités qu’il considère utiles à notre société ».

Le CLB qui a à son actif dix ans d’activité , conclut son communiqué en réaffirmant les  principes fondamentaux de sa création  et sa détermination à poursuivre son noble combat  quelque soit les entraves   » Que ceux qui veulent faire perdurer le règne immonde de l’inculture, de l’intolérance, de la régression et de la mise en quarantaine de l’esprit critique dans notre société, sachent aussi qu’aucune entrave ne pourra mettre un terme à notre effort d’œuvrer pour que nos citoyennes et citoyens se réconcilient avec le livre, la lecture, le débat d’idées, pour lesquels le café littéraire de Bejaïa s’est employé à réaliser  depuis sa création ».

Raouf M/BéjaiaNews