Accueil / Actualités / Youva Imazighen : La chanson entre la cause et la passion
received_811569655709346

Youva Imazighen : La chanson entre la cause et la passion

Pour s’exprimer et s’extérioriser, chanter pour Chanter dénoncer, pour dévoiler le mépris et l’injustice des autorités, chanter pour afficher son identité… Telle est la conception de la chanson pour Yuba Imazighen !

Ce chanteur doté d’une belle voix, écrivant ses textes tel qu’il les conçoit afin d’exprimer ses propres idées tout en berçant son public…

Yuba Imazighen est l’ enfant de Adkar, dont les début artistiques remontent à l’âge de 14 ans, dès son jeune âge, il avait la chanson pour passion il adorait déjà se produire devant ses camarades et  devant les siens, étudiant à Alger, il avait animé tant de galas et scènes publiques pour étudiants, et autres et c’est ainsi que ses amis l’avaient découvert, et lui avaient reconnu son talent poétique notamment, et  et avaient constaté sa merveilleuse interprétation des  chansons engagées connues du grand chanteurs, dans le sillage de Lounès Matoub et Slimane Azem et Boudjemaa AGRAW ses idoles 

Son premier album remonte à 2002 sous le titre  de “ Monsieur de la loi” où il avait rendu hommage à quelques personnalités » Kabyles » qui ont marqué l’histoire de la langue et de l’identité  amazigh, les figures emblématiques de la chanson engagée telle Matoub et Slimane Azem, à quelques héros de la révolution en l’occurrence Krim Belkacem  et à l’homme de lettres et initiateur et père de la langue Amazigh  le grand auteur  Mouloud Mammeri sans perdre de vue les héros du printemps noir en évoquant les victimes, ces jeunes qui s’étaient sacrifiés pour que Tamazight occupe la place primordiale comme la  lui reconnaît l’histoire. 

Les thème chantés étaient de grande envergure ce qui avait suscité le mécontentement des autorités d’où l’album avait rencontré maintes contraintes dans sa diffusion.

Ce n’est  qu’après 16 ans, l’année en cours , que son deuxième album voit le jour, exactement le 15 mai, intitulé “ aylaw”, ma propriété , une chanson multidimensionnelle , à plusieurs significations c’est en grosso modo le sujet de “ la possession” d’un bien précieux qui peut être un pays, une langue,  une identité ou même une personne chère …… Il a également traité plusieurs sujets dans ce dernier comme l’injustice, l’espoir… Etc

Il espérait que la paix et la tranquillité règnent dans notre pays et que les étoiles regagnent  nos cieux

Ses chansons dévoilent une variété de timbres vocaux  dans de différents rythmes , un mélange des types  musicaux qui va du chaabi à l’oriental à d’autres tendances ce qui fait sa particularité, chaque timbre ou ton de sa voix révèle un sentiment que son auteur veut faire éclater. 

Yuba vient dans ce monde d’expression, avec ses propres textes et ses propres mélodies, il juge que c’est dans ce domaine qu’il peut s’exprimer, chacun à son monde, lui, il  fait dans  la chanson, le sien.

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews