Accueil / Actualités / La jeune romancière Kaissa Khalifi s’est éteinte

La jeune romancière Kaissa Khalifi s’est éteinte

La jeune romancière, poétesse et  journaliste kaissa Khalifi tire sa révérence  à l’âge de 27 ans hier 25 juin et sera inhumée aujourd’hui dans son village natal, Ath Smail, Dergana, Béjaïa.

Elle est de ces amatrices de l’écriture doté d’esprit  associatif, connue par notamment  son dynamisme au sein   de son association culturelle “Adrar n’fad”.

Dans le monde de l’écriture, en langue Amazigh elle avait commencé par la rédaction des petits textes relatant sa propre vie dans ses collines et ses plaines, avec le temps elle s’était donnée à la poésie pour former son recueil de poèmes « Kem-deg-i”  rapportant ses propres sentiments, que dictent ses sensibilités débordantes.

La plume prime chez elle, c’est  aussitôt qu’elle avait agrandi son royaume   de l’écriture en produisant ses deux romans, “ ccfawa n’taqcict” (Souvenirs d’enfance) ,dans l’ attente  désespérée d’ un éditeur depuis deux(2) ans. et “Ihulfan”  (sentiments ou émotions) préfacé par Kamal Bouamara.

Elle mets  en grosso modo, en scène, dans ses romans, le théâtre social  formé de tourments et de contraintes qui traduit le quotidien de beaucoup de gens, de familles  endurant et subissant leur sort face au manque, à la pauvreté, aux désespoirs et autres fléaux ou incidents qui  étouffent la vie dans sa beauté et sa dureté.

Paix à son âme.

 

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews

 


.