Accueil / Actualités / La vérité sur l’assassinat de Matoub Lounes n’a pas encore éclaté !

La vérité sur l’assassinat de Matoub Lounes n’a pas encore éclaté !

25 Juin 1998 quatre ans  après sa libération par un groupe de  terroristes se réclamant du Groupe Islamique Armé (GIA) et  quelques semaines  avant la mise sur le marché de son dernier  album intitulé lettre au …….. ,prévu pour le 10 Juillet ,Matoub Lounes a été  surpris en compagnie de sa femme Nadia Matoub après leur  retour d’un déjeuner au restaurant la concorde de Tizi-ouzou,   de  l’embuscade qui lui a été  tendue par un groupe armé  en le criblant par un rafale le voulant mort malgré sa tentative de résister à l’aide  d’un  kalachnikov qui l’accompagnait dans tous ses déplacements.

La nouvelle est tombée comme un couperet dans toutes les localités de la Kabylie . Certains connus par  « Le tout sécuritaire » n’ont pas hésité à réagir au vif en  désignant de doigt  le GIA comme commanditaire de cet ignoble  assassinat. La réaction populaire a été très fortement   exprimée  en qualifiant le pouvoir d’assassin, un slogan  clamé  haut pour la première fois  par des milliers de manifestants sortis   dans la rue à travers les localités de la Kabylie  .Trois jours après ,  le  28 Juin , un jeune en l’occurrence  Hamza Ouali, dans la localité de Tazmalt tombe à la fleur d’âge sous les balles assassines   d’un chef de milice qui demeure à ce jour sans jugement et mène sa vie en toute impunité .

Toute la Kabylie sombre dans  la violence provoquée par des  renforts sécuritaires ayant usé de tirs  à balles réelles sur des manifestants sortis exprimer pacifiquement leur condamnation au crime perpétué  Plusieurs édifices  symbolisant l’Etat ont été incendiés à l’image du tribunal de Sidi-Aich et de la direction des  impôts  , des arrestations massives ont été opérées  au sein des manifestations  et des blessés ont été enregistrés par milliers et un autre assassinat ,Redouane Salhi, s’ajoute à celui  survenu  à Tazmalt .
Après le retour du calme , l’enterrement  a eu lieu le 29 Juin au domicile familial du défunt marqué par l’affluence de millions de ses admirateurs   venus lui faire un dernier adieu  et l’accompagner à sa dernière demeure avec des tirs à feu lancés par sa soeur Malika « C’est un  signe  de renaissance de Matoub » a affirmé sa soeur de la terrasse du balcon du domicile familial accompagnés par des Youyous des femmes.

Matoub a bien prédit sa mort en répondant à une question d’une journaliste sur un plateau d’une chaîne de télévision  française sur son éventuel retour en Algérie et la menace de sa  mort  ,   »  La vie est belle mais la mort aussi est  belle et je  sais bien que je vais mourir dans deux ou trois mois, mais je dois retourner chez moi et continuer  à mener mon combat « Trois mois après ,Matoub connu  par   son opposition farouche au pouvoir totalitaire et aux islamistes et l’auteur de la fameuse « je préfère  mourir pour mes idées que de lassitude et de vieillesse  » tombe sous les balles assassines. Malik Medjnoun désigné accusé principal  de l’assassinat ,a été  acquitté après avoir purgé 12 mois de prison sans aucun procès  mais remis en cause   par la famille de Matoub, suite aux révélations d’une chaîne de télévision française ,réclamant la réouverture du dossier en désignant Nordine ait Hamouda de complice dans  l’assassinat de Matoub Lounès  ce qui a coûté à Malika Matoub la comparution devant un tribunal français qui l’a condamnée suite à une procédure  judiciaire actionnée  par Nourdine Ait Hamouda

L’année derniere ,le fils du colonel Amirouche et l’actuel député indépendant  Nourdine Ait Hamouda a affirmé qu’il connaissait parfaitement les véritables assassins, que certains d’entre eux ne sont pas en vie. Il a même avoué que les véritables auteurs du crime ne sont aucunement condamnés et déclare qu’il connait parfaitement les auteurs de l’assassinat tout en manifestant sa disposition pour apporter son témoignage ,si jamais le dossier sera réouvert par la justice. Un autre élément dans l’affaire de l’assassinat de  Matoub  Lounes vient  d’apparaître Suite aux dernières déclarations faites par le chanteur Zedik Mouloud ayant affirmé qu’il était sur les lieux de l’assassinat , 10 minutes après la fissillade de Matoub. Ce qui  fait réagir la famille de Matoub  en sollicitant le procureur de Tizi-ouzou  pour la réouverture du dossier

Moualek Abdelouhab /BéjaiaNews