Accueil / Actualités / Larbaa Ouhadadh célèbre Yennayer dans le contexte du Hirak

Larbaa Ouhadadh célèbre Yennayer dans le contexte du Hirak

Yennayer 2970 a pris tout son sens à travers toute la willaya de Béjaïa, chez les Ath Waghlis, c’est  dans un climat de joie et de convivialité qu’il  a été célébré, une série d’activités culturelles ressuscitant les valeurs ancestrales de cette fête est organisée

Notre halte a été faite à Larbaa Ouhadadh, l’un des villages de la commune de Chemini,   ses habitants ont , pour la première, honoré ce début de l’année amazigh, faisant de cette occasion le moment de convivialité, de fraternité et notamment de rencontre

Dans la matinée, un grand nombre de visiteurs a afflué vers le village, les invités viennent de partout,  où le grand couscous aux la fevettes était au menu,  cette dégustation vise notamment le partage d’un  moment de joie et de bonheur malgré le mauvais temps qui a régné  durant toute la journée.

Certains d’entre eux  ont saisi cette occasion pour goûter aux quelques plats traditionnels  offerts comme les crêpes ( vou3ajaj) couscous aux fèves,beignets ( Sfenj), le makrout à l’huile d’olive , figues sèches et huile d’olive de la saison , sur  de grandes tables exposées, portant  tout ce que recèle, la tradition culinaire .

Yennayer se veut une journée qui augure, selon la culture ancestrale des Amazighs, le labeur et la prospérité et faire valoir ainsi que faire connaître  notre patrimoine identitaire et historique aux nouvelles générations.

Inculquer aux générations montantes la culture ancestrale, représentant nos origines identitaires, est une façon de prévenir  et d’empêcher tout phénomène d’accultulation ou même de déculturation et ça évite tout dérapage vers d’autres cultures qui sont loin d’être la nôtre . Et garder sa culture et garder ses origines c’est ce qui préserve l’identité de chaque peuple qui espère la continuité, dans le cas contraire, il sera  voué au même sort  des dinosaures.

Cette mémorable journée a été conclue autour d’un gâteau , pour célébrer   la libération des détenus politique, étant parmi les invités de ce village-hôte, et notamment de l’enfant du village en l’occurrence Mr Bachir Arhab.

 

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews