Accueil / Actualités / L’arnaque du siècle : 8 millions d’abonnés de Sonelgaz victimes de surfacturation depuis 10 ans

L’arnaque du siècle : 8 millions d’abonnés de Sonelgaz victimes de surfacturation depuis 10 ans

Ils sont huit millions d’abonnés ordinaires de la Sonelgaz à être victimes de surfacturation depuis dix années.

Le syndicat national automne des travailleurs d’électricité et gaz révèle dans un communiqué rendu public hier, qu’une étude technique élaborée confirme la violation des directives de la commission de régulation d’électricité et gaz par la surfacturation au niveau des primes fixes (frais d’abonnement) sur les factures de huit millions d’abonnées dit «ordinaires » dépassant une durée de 10 ans.

Le Snateg dit avoir communiqué le dossier au P-dg du groupe pour procéder au redressement et au remboursement de chaque victime de la surfacturation, mais le groupe Sonelgaz s’est contenté uniquement par le redressement des primes fixes dès réception du dossier d’expertise, sans pour autant donner suite à la doléance soulevée « Le Snateg s’est vu obligé de saisir la commission de régulation d’électricité et gaz, ainsi que l’inspection générale des finances et le président de la république pour inciter le groupe Sonelgaz à procéder au remboursement des victimes de la surfacturation. Aucune suite n’a été donnée à ce jour, par ces organismes et par la présidence de la République » déplore le syndicat qui a dénoncé l’enregistrement d’une plainte au nom du président du Snateg par le directeur de distribution de Guelma pour vol de documents internes de la société et divulgation des secrets professionnels.

L’organisation syndicale a de ce fait, regretté cette attitude fortuite et inexpliquée de la part du directeur de distribution Sonelgaz de Guelma. Le communiqué note en outre que  le Snateg en qualité d’organisme syndicale ainsi que les experts et cadres s’engagent à coopérer auprès de la société civile et les associations de défense des droits de consommateurs sur l’explication de dossier de la surfacturation ainsi que sur les dispositions de lecture de la facture d’électricité et les différents avantages des consommations électriques et toutes les éclaircissements nécessaires sur des prestations que les organismes jugeront insuffisantes par le groupe Sonelgaz.

Déterminés à lutter contre la mauvaise gestion et contre toute forme de corruption à l’intérieur et l’extérieur du groupe, le Snateg compte donner une nouvelle image rétablir la confiance envers les consommateurs et de rendre la Sonelgaz la fierté du peuple algérien.

N.A / TDL