Accueil / Actualités / Le journaliste Abane Meziane et sa famille menacés
abane

Le journaliste Abane Meziane et sa famille menacés

Dans une déclaration partagée sur son mur facebook, Meziane Abane, journaliste au quotidien d’information de langue française El Watan, affirme que sa famille a fait l’objet de menaces dans la nuit du vendredi 17 Novembre près de son village, dans la commune d’Ahnif, daïra de M’chedallah, dans la wilaya de Bouira.

« Mon frère a été braqué à l’arme, la nuit du vendredi (17/11/2017), par des individus non identifiés. Ces derniers, qui me cherchaient visiblement, et qui ont l’air très professionnel, l’ont conduit, dans sa voiture, l’arme pointé sur sa tête, dans un endroit isolé et l’ont interrogé, par la suite, sur ma famille, ont pris son numéro et lui ont signifié que «ça ne sert à rien de déposer plainte». Abane Meziane considère cet acte comme une menace réelle contre sa personne et une tentative d’étouffer sa voix. « Fini les interpellations comme j’ai l’habitude de subir. Maintenant, c’est place aux menaces des armes. Si les commanditaires n’ont pas été identifiés, les méthodes, elles, sont connues. Et moi qui pensais, qu’elles étaient révolues » et d’ajouter: « Arriver au point d’utiliser les armes en s’attaquant au point faible de tous, la famille, est d’une gravité sans précédent dans l’Algérie de 2017. C’est un acte lâche, car je suis seul responsable de mes actes, de mes écrits et de mes positions. »

Meziane Abane incombe la responsabilité à la présidence de la république en exigeant sa protection et celle de sa famille « Je tiens pour responsables, la présidence de la république, à sa tête le président de la république et son frère conseiller, le chef des armés, le patron des services secrets, ceux de la gendarmerie et la police nationales, sur tout malheur qui peut arriver à moi ou à ma famille, ils sont responsables de ma sécurité et de celle de ma famille ».

Raouf M/BéjaiaNews