Accueil / Actualités / Le limogeage du DTP Ourabah devise le FFS à Béjaia
Le limogeage de Ould Rabah devise le FFS à Béjaia

Le limogeage du DTP Ourabah devise le FFS à Béjaia

Les députés et les élus à l’APW en guerre interposée !

La correspondance adressée par le P/APW de Béjaia obédience du FFS, Ali Rabhi au ministère de travaux publics exprimant sa solidarité et son soutien à Rachid Ourabah, suite à son limogeage et sa mutation vers Tizi-Ouzou, même démentie par son entourage, n’a pas été appréciée par le député de Béjaia et le chef du groupe parlementaire du FFS Chafaa Bouaiche qui a vite réagi à travers son post sur son mur Facebook en s’interrogeant sur la démarche prônée par certains élus qui dénoncent son limogeage alors que « l’état de nos routes catastrophique suffit pour comprendre que ce DTP, désigné par Hamou 10 en 2011, devait partir depuis longtemps déjà ! » Écrit Chafaa Bouaiche.

Cette sortie de Bouaiche n’a pas tardé à provoquer la réaction de son camarade du parti Boualem Mimouni, élu à l’APW de Béjaia et président de la commission de transports et aménagement territorial à l’APW de Béjaia en exhibant un document sous forme d’un rapport établi et lu en session de Mai 2016, dressant un constat catastrophique du secteur du transport et de travaux publiques, une manière de dire que le diagnostic a été déjà établi et jugé catastrophique par l’APW de Béjaia majoritaire FFS.

La réplique de Boualem Mimouni est venue comme secours à la démarche de Ali Rabhi pour faire taire Chafaa Bouaiche qui aime jouer sur le sensationnel en se distinguant à chaque fois par ses sorties médiatiques marchandant son image à la veuille de législatives de 2017, nous déclare un élu à l’APW de Béjaia. Des observateurs s’interrogent sur les chances de réussite du projet du FFS pour le consensus national alors qu’à l’intérieur du parti des fissures apparaissent du jour en jour.

A rappeler que l’ancien DTP de Béjaia, Ourabah a été muté vers Tizi Ouzou suite à un rapport accablant dressé par Ould Salah Zitouni en lui endossant la responsabilité de la non réception du tronçon autoroutier Ahnif-Akhnak ,ayant compromit la venue du premier ministre Abdelmalek Sellal à Ifri à l’occasion du 60 ieme anniversaire du congrès de la soummam.

La rédaction