Accueil / Actualités / Le PAD plaide pour la dissolution de toutes les assemblées

Le PAD plaide pour la dissolution de toutes les assemblées

Nous reproduisons le document synthèse ayant sanctionné les assises nationales pour l’alternative démocratique et la souveraineté populaire

Assises nationales pour l’Alternative démocratique et la souveraineté populaire

Plateforme pour l’aboutissement démocratique de la révolution

Préambule,

Depuis février 2019, un formidable mouvement citoyen pacifique exige, sans équivoque, la rupture avec un système autoritaire prédateur et l’avènement d’un ordre politique démocratique fondé sur la souveraineté populaire.

Malgré la répression, les détentions arbitraires, les tentatives de divisions la manipulation et la fermeture politiques , des millions de citoyens ont tracé chaque vendredi, mardi et dimanche, les lignes d’un consensus populaire pour une souveraineté nationale effective, un Etat civil, un Etat de droit démocratique et social, une justice indépendante, une démocratie réelle fondée sur la liberté, l’égalité et la séparation des pouvoirs, une justice sociale concrète, le retrait de l’Armée de l’exercice du pouvoir politique, l’arrêt immédiat de la dilapidation des richesses nationales et la lutte effective contre la corruption.

Les mobilisations populaires massives qui ont précédé et suivi la mascarade électorale présidentielle du 12 décembre dernier ont réitéré le refus du peuple de confier la conception et la concrétisation de son projet de renouveau national à la nouvelle façade civile du système autoritaire prédateur. Le coup de force a entériné l’irresponsabilité des autorités de fait et reconduit l’illégitimité du régime. Le rejet quasi-total du simulacre de scrutin par les citoyens, à travers toutes les localités du pays, disqualifie l’entreprise de maintien de l’Ancien régime et marque la fin historique d’une longue imposture politique.

Depuis le fait accompli du 12 décembre, les faux semblants n’arrivent pas à cacher la reconduction du même personnel, des mêmes pratiques clientélistes et autres monologues. La persistance de la politique de répression et des arrestations arbitraires ainsi que le retour à l’octroi de constitutions sur mesure soulignent l’obstination des tenants du pouvoir à replâtrer un système condamné par l’Histoire. C’est là un contraste saisissant avec la détermination populaire qui demeure constante et qui campe sur les mêmes exigences, signifiant que la solution démocratique est en dehors du système autoritaire.

En effet, un processus révolutionnaire pacifique et évolutif est en cours. Il secrète une jeunesse militante extraordinaire sans renier ni les luttes démocratiques antérieures, ni les forces politiques et sociales, demeurées intègres et constantes, qui les ont menées. Cette relève générationnelle s’organise de manière autonome malgré les difficultés et obstacles multiples. Elle possède déjà naturellement son prolongement dans l’émigration demeurée fidèle à ses traditions patriotiques lors du Mouvement national de libération.

L’organisation autonome et le rassemblement durable des forces de la révolution populaire sont la voie idéale pour mener à la victoire de la citoyenneté. Un processus autonome de concertations multiples et tous azimuts, mené de manière systématique et ordonné permettra de dégager des consensus politiques et des espaces organisationnels collégiaux adaptés aux exigences de la révolution.
Les assises pour l’Alternative démocratique et la souveraineté populaire engagées par les forces du Pacte de l’Alternative Démocratique, ce 25 janvier 2020, s’inscrivent dans cette démarche de rassemblement et d’union des énergies politiques et citoyennes au service de la révolution démocratique et sociale.

I/ Les assises nationales pour l’alternative démocratique et la souveraineté populaire

Le verrouillage institutionnel multiforme imposé en particulier durant près de trois décennies et conjugué à la corruption massive de la dernière décade ont affaibli les organisations politiques, sociales et culturelles. Dans une telle situation, l’auto organisation citoyenne et politique est une urgence pour la sauvegarde de la révolution et l’aboutissement des revendications populaires.

Outre les forces signataires du Pacte de l’Alternative Démocratique qui les ont initiées, ces assises continueront d’inclure, en permanence, des jeunes, des femmes, des syndicalistes, des associations et des collectifs citoyens engagés dans la révolution.

Elles ambitionnent, à travers une démarche politique et organisationnelle, de mutualiser pacifiquement un rapport de force populaire organisé en vue de faire aboutir l’exigence d’une transition démocratique en rupture avec le système autoritaire à travers un processus constituant souverain.
Les assises pour l’Alternative démocratique et la souveraineté populaire sont un prolongement naturel du Pacte de l’Alternative Démocratique et de la proclamation de la convention des forces du Pacte de l’Alternative Démocratique signés respectivement les 26 juin et 9 septembre 2019. Elles font siennes leurs documents fondateurs.
Les assises pour l’Alternative démocratique et la souveraineté populaire adoptent le projet de plateforme pour l’aboutissement démocratique de la révolution citoyenne qui décline, en les approfondissant les résolutions du Pacte du 26 juin et la convention nationale du 9 septembre 2019.

Ce document fondateur soumet des revendications et propositions politiques unitaires et fixe les principes fondamentaux du passage à un ordre démocratique réel tout en établissant les garanties des uns envers les autres.
Les forces de l’Alternative Démocratique gardent leur cadre de coordination ouvert à toutes les organisations citoyennes et politiques et à toute personnalité qui se reconnaissent dans la démarche et les revendications de la présente plateforme à travers tout le territoire national.

Les assises de l’Alternative démocratique et de la souveraineté populaire sont une étape d’un processus ouvert d’organisation des forces de la révolution en prélude à une conférence nationale vouée à la conception et à la mise en place de la transition démocratique et du processus constituant souverain.

II/ Valeurs et principes fondamentaux des forces pour l’Alternative démocratique:

Les forces pour l’alternative démocratique militent pour :

* l’Etat civil, démocratique et social ;
*La séparation et l’équilibre des pouvoirs ;
* L’indépendance effective de la justice;
* L’égalité en droits entre l’homme et la femme;
*La consécration de toutes les libertés individuelles, collectives, syndicales et associatives en particulier les libertés d’expression et de presse ainsi que le droit de réunion, de manifestation et de grève ;
* la liberté d’organisation politique, sociale, culturelle, économique, associative et syndicale dans le cadre d’un régime déclaratif,
* le respect des droits de la personne humaine dans leurs universalité et intégralité ;
* La liberté de conscience et de culte avec interdiction effective de toute utilisation de la religion à des fins politiques ;
* l’interdiction de tout usage partisan du patrimoine et des symboles historiques de la Nation ;
* la consécration du suffrage universel libre comme base fondamentale de l’exercice de la souveraineté populaire et instrument de l’alternance pacifique au pouvoir ;
* La non utilisation de la violence pour la conquête et le maintien au pouvoir ;
* l’égalité des langues et cultures arabe et amazigh ainsi que le respect et la promotion de la diversité culturelle y afférente ;
* la refondation de l’Etat en faveur de la prééminence des institutions élues;
* La garantie par l’Etat des droits sociaux, culturels et économiques fondamentaux des citoyens ;
* La souveraineté populaire sur les ressources naturelles de la nation.
* La Consécration du rôle de l’Etat dans la conduite du développement national ;
* La lutte contre les inégalités socio-économiques et la pauvreté par la consécration d’une justice sociale et d’une solidarité nationale effectives ;
*la lutte permanente contre la corruption y compris la restitution des richesses détournées du patrimoine de la communauté nationale ;

III/ Nos propositions pour une solution démocratique pacifique à l’impasse du système autoritaire

A/ L’ouverture d’un processus démocratique authentique
Afin de permettre au peuple algérien de prendre son destin en main et d’exercer pleinement sa souveraineté, les forces du Pacte de l’Alternative Démocratique militent pour :

*L’arrêt de la répression par la libération immédiate des détenus politiques et d’opinion et l’abandon de toutes les poursuites engagées contre eux ainsi que leur réhabilitation juridique et leur indemnisation morale et matérielle intégrale ;

* La levée de toutes les entraves aux droits et libertés (droits aux libertés d’expression, de circulation, de manifestation, d’information, de presse, d’organisation associative, syndicale, politique…) ;

* la fin des atteintes à l’unité du peuple algérien et de toute propagande et subversion contre la révolution populaire ;

* l’arrêt de toutes les mesures de bradage des richesses nationales avec annulation immédiate de toutes les lois y afférentes ;

*Un moratoire sur la non exploitation le gaz et des pétroles de schiste.

*L’abrogation de toutes les lois liberticides, notamment les lois sur les partis politiques, les associations et l’information.

B/ Une conférence nationale indépendante du système pour l’alternative démocratique :

Les forces du pacte pour l’Alternative démocratique œuvrent à la tenue d’une Conférence nationale indépendante du système. Celle-ci rassemblera toutes les forces agissantes de la société qui s’engagent à concrétiser les exigences démocratiques exprimées par le peuple depuis le 22 février et qui refusent le coup de force du 12 décembre et le processus de restauration de l’autoritarisme ainsi que la politique de l’octroi, imposés contre la volonté et la souveraineté populaires.

La Conférence nationale débâtera de la période de transition démocratique et des règles, modalités et échéances consensuelles de la transition et du processus constituant souverain.

C/ Pour une transition démocratique autonome et un processus constituant souverain:

La rupture avec le système en place exige l’organisation d’une période de transition démocratique à même de satisfaire les aspirations légitimes du peuple algérien. Cette solution reste de l’ordre de la nécessité pratique et historique. Elle permettra un assainissement institutionnel, juridique et politique préalable à l’exercice effectif de la souveraineté populaire par le suffrage universel libre et transparent.
La période de transition sera vouée à la mise en place consensuelle d’un processus constituant souverain destiné à déconstruire les fondements de l’autoritarisme politique et à refonder l’Etat pour consacrer une nouvelle république démocratique et sociale.

L’ouverture de la période de transition démocratique passe par la dissolution de toutes les institutions illégitimes.
La contre-révolution s’obstine à maintenir le système pour protéger les prédations passées et garantir leur pérennité par l’initiation d’un simulacre de dialogue. Les forces de l’Alternatives démocratiques rejettent cette voie. Les forces vives de la Nation sont mises au défi de se rassembler autour des revendications populaires démocratiques et sociales pour consacrer la victoire de la souveraineté populaire.
Vive l’Algérie libre et démocratique
Gloire à nos martyrs

Les assises pour l’Alternative démocratique et la souveraineté populaire
Alger, le 25 janvier 2020