Accueil / Actualités / Le professeur Ahmed Cheniki à Béjaïa.

Le professeur Ahmed Cheniki à Béjaïa.

Ahmed Cheniki, le spécialiste du théâtre algérien a été l’invité du café littéraire de Béjaïa ce samedi dernier, pour une rencontre-débat sur le théâtre katebien.

Le débat suscité par la thématique présentée par l’invité, était riche et fructueux pour l’ensemble de l’assistance.
Le spécialiste du théâtre en Algérie, celui qui a consacré de nombreuses années de sa carrière professionnelle à l’étude de l’ œuvre de Kateb Yacine et à son enseignement, surprend encore une fois, l’assistance en exposant sur le théâtre de Kateb Yacine, celui à qui le théâtre était le moyen de se rapprocher du peuple, des masses populaires et également le moyen de leur donner une éducation politique en mettant en scène des textes inspirés du quotidien de tous les Algériens.

Traitant de l’émigration , ou alors de la crise provoquée par la nationalisation des hydrocarbures en 1971 en Algérie, Kateb Yacine pour qui « le théâtre c’est la vie » , qui a besoin « d’un langage vivant » disait-il, a connu un franc succès avec la pièce « Mohamed prends ta valise » en utilisant l’arabe populaire alors compris de tout le public.

Cette transition entre l’écriture romanesque et l’écriture théâtrale, a été l’occasion pour Kateb-Yacine d’ inscrire le théâtre dans un élan d’engagement politique et surtout de processus de conscientisation. pour Cheniki, il n’a jamais été question pour kateb d’abandonner la langue française qui constitue sa langue d’écriture, pour aller vers l’écriture théâtrale en arabe populaire. Nous explique l’invité, car son principal objectif était de transmettre le message un large public.

À propos de la situation actuelle du théâtre en Algérie, l’invité répond que « les scènes qui sont jouées aujourd’hui , sont de très mauvaise qualité », et qu’on ne peux pas encore parler de théâtre amateur. Ceci est selon lui, dû aux conditions de travail des comédiens qui restent passionnés par ce septième art qui n’est pas prêt te connaître une re-jouissance en Algérie. » Un épanouissement qui passera par la réformation de toute la structure théâtrale » affirme -il

Mina  Chaher / BéjaiaNews