Accueil / Actualités / Le. PST d’Aokas réagit à la cabale policière contre son militant

Le. PST d’Aokas réagit à la cabale policière contre son militant

Communiqué

A travers une ultime et désespérée manœuvre d’intimidation, les squatteurs locaux et leurs relais tentent en vain d’avoir raison de notre détermination. Ainsi, après avoir convoqué certains de nos camarades la mobilisation s’est vu à leur grand dame s’affirmer encore plus. Aujourd’hui, c’est le tour de notre camarade Hamu Aidali d’être interrogé par les services de sureté de la Wilaya de Béjaia concernant l’affaire du « célibatorium de Police ».

Cette piètre cabale policière sonne comme une insulte et une provocation de trop à un moment où les masses populaires se sont levées contre la Hogra et la dilapidation des biens publics. Nous dénonçons fortement ces intimidations et mettant en garde des conséquences qui en découlent. L’affaire du célibatorium de police n’est pas celle d’hommes et de femmes précis mais concernent toute la population d’Aokas qui est bien déterminée à mettre un terme au bradage généralisé des biens publics et à la militarisation forcenée des espaces qui se met en place.

La mobilisation de tous et de toutes est seule à même de défendre nos biens et de barrer la routes à tous ceux qui, sous couvert d’investissement, se donnent à ce qui s’apparent à une rapine légalisée. Comme l’affaire de la Bande Boisée ou la coopérative Gouraya et tant d’autres, il faut opposer au laxisme de l’administration notre farouche détermination à récupérer tous nos biens collectifs.

Halte à l’intimidation de nos camarades !

Contre la mafia locale et ses relais !

Vive la lutte car seule la lutte paye !

Aokas, le : 07/05/2019