Accueil / Actualités / Les enseignants contractuels délogés par la police : plusieurs blessés

Les enseignants contractuels délogés par la police : plusieurs blessés

12993363_1678762979051783_2978393323237462855_n-600x338Les enseignants contractuels rassemblés à Boudouaou depuis deux semaines ont été évacués par la force ce lundi à trois heures du matin. « Ils n’ont pas respecté la procédure réglementaire. Ils n’ont pas attendu le résultat de la médiation pour nous déloger. L’État vient de démontrer qu’il ne respecte pas ses propres lois », affirme à TSA, Idir Achour, membre du syndicat CLA.

 « Ils nous ont fait monter dans des bus par la force pour emmener une partie des manifestants à Béjaïa et une autre à Ain Defla. On déplore lors de cette évacuation pas moins de cinq blessés dont une personne dans un état grave. Les blessés sont encore à l’hôpital ce lundi matin », ajoute Idir Achour qui assure que les manifestants comptent poursuivre leurs action jusqu’à obtenir gain de cause. « Le mouvement continue jusqu’à l’aboutissement des revendications », assure-t-il.

Selon le représentant syndical, les enseignants contractuels pourraient prochainement lancer une nouvelle marche au départ de Béjaia en direction d’Alger, identique à la « marche de la dignité » stoppée à Boudouaou.  Les syndicats qui soutiennent le mouvement des enseignants contractuels, à savoir le CLA et le Cnapest, « comptent organiser leur conseils nationaux et reprendre la grève », selon la même source.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source