Accueil / Actualités / Les habitants de Hellil ne décolèrent pas : Le CET Sidi Boudrahem fermé par un talus de terre !

Les habitants de Hellil ne décolèrent pas : Le CET Sidi Boudrahem fermé par un talus de terre !

13082129_1739495022962139_1351552365_nDans une nouvelle action visant à imposer aux pouvoirs publics la fermeture du CET Sidi Boudrahem, les habitants de Hellil n’ont pas trouvé mieux que de fermer l’entrée de ce qu’ils qualifient de «décharge anarchique» par un talus de terre. Une action radicale qui en dit long sur la détermination de ces citoyens d’en finir définitivement avec ce CET. «Les protestataires ont utilisé des engins pour former des levées de terre en vue de bloquer l’entrée de ce CET», a-t-on appris de source locale. En outre, les citoyens de Hellil ont demandé au propriétaire des engins et matériels se trouvant à l’intérieur de ce CET de procéder immédiatement à leur évacuation. Pour rappel, les habitants de Hellil ont bloqué ledit CET, il y a plus d’un mois, pour demander sa mise en conformité, avant de radicaliser leur mouvement et exiger carrément sa fermeture. Malgré les assurances formulées par le directeur de l’environnement quant à la dotation de ce CET d’une station de traitement des lixiviats et l’éradication des odeurs écœurantes qui s’y dégagent, ces riverains réclament sa fermeture et sa délocalisation vers un autre endroit. Par ailleurs, le wali de Béjaïa a appelé, dans un communiqué transmis à notre rédaction par la cellule de communication de la wilaya, les protestataires qui ont recours à des coupures de routes à la sagesse. Il précisera également que depuis son installation à la tête de cette wilaya, il a privilégié le dialogue. «Nous tenons à vous préciser que depuis son installation à la tête de cette wilaya, le wali n’a jamais eu à signer un arrêté de réquisition pour l’utilisation de la force publique ni a eu recours à cela lors des coupures de routes. Bien au contraire, il a toujours prôné le dialogue et la concertation dans toutes ses démarches. Il lance un appel envers ceux qui ont recours à ces pratiques de faire preuve de plus de sagesse et de compréhension», lit-on dans ledit communiqué. Abondant dans le même sens, la cellule de communication de la wilaya a souligné que «le wali est le premier responsable de la sécurité et de la santé du citoyen, donc le premier à veiller sur lui». Le wali de Béjaïa a réitéré son appel aux citoyens de la wilaya à travailler la main dans la main pour sortir la région de son sous-développement. «La main du wali demeure tendue à toutes les bonnes volontés qui aspirent à faire sortir la wilaya de Béjaïa de sa léthargie. Un travail pour son développement est déjà mis sur rail en attendant de jours meilleurs», affirme le communiqué de la wilaya.

Boualem Slimani

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source