17 février 2016

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Les intempéries n’ont pas été sans conséquences à Béjaia

3 min read

La pluie tant attendue par les fellahs et la population d’une manière générale, pour les bienfaits qu’elle ne manquera pas d’apporter aux cultures maraichères et à toute la végétation, est enfin arrivée.

Mais comme chaque chose a son revers, elle n’a pas été sans conséquences sur la circulation routière, notamment sur les hauteurs de la wilaya de Béjaïa. En effet, selon les renseignements fournis, hier, par la DTP, la RN75 qui relie Béjaïa à Sétif par Barbacha est coupée par la neige à la hauteur des PK 40 et 51, à l’embranchement de Khellil. La RN9 qui relie aussi Béjaïa à Sétif mais par Kherrata est bloquée par la neige entre les PK 61 et 70, c’est-à-dire à la limite de la wilaya. La RN26 A qui relie Akbou à Tizi-Ouzou par le col de Chellata est fortement enneigée au PK 20, à la hauteur du col de Chellata précisément. Quant à la RN106, qui relie Béjaïa-Bordj Bou Arreridj par Ighil-Ali, elle est coupée à la circulation par la neige à hauteur du lieu dit Azrou. Alors que la RN12 qui relie Béjaïa à Tizi-Ouzou par Azazga et qui a été fortement enneigée dans la journée d’avant-hier lundi, les services de la DTP l’ont déneigée et rouverte à la circulation dans la matinée d’hier mardi. Pour ce qui est des chemins de wilaya, ils sont au nombre de six à être bloqués par la neige. Le CW16 qui mène à Kefrida est coupé à la circulation entre les PK 6 et 8. Idem pour le CW6 qui donne sur Aït-Smail, dans la commune de Taskriout, qui est coupé entre les PK 14 et 18. Le CW15 est coupé au niveau des PK 14 et 31, c’est-à-dire exactement à Aït Messiouène et Aït Djellil. Le CW3A est coupé aux PK 30 et 53, autrement dit à Boukhalfa et Kendira. Le CW1 est coupé à Aït-Allouane, c’est-à-dire entre le PK 12 et le PK 26. En ce qui concerne le CW35, il est coupé à Aït-Adjissa, c’est-à-dire aux PK 34 et 44. Dans la ville de Béjaïa, il n’y a eu que des trombes de pluies qui ont transformé la plupart des routes de la plaine, de Remla à Ighil-Ouazoug et à Ihaddaden et ailleurs, notamment du côté de Tazboudjt et de Taghezouyt, au-delà du campus universitaire de Targa-Ouzemour en véritables oueds en crues. S’enfonçant dans les eaux boueuses presque jusqu’aux essieux, les voitures roulent péniblement et risquent à tout moment, notamment sur la route de Taghezouyt, de tomber dans l’un des nombreux nids de poules profonds laissés béants depuis des lustres.

B. Mouhoub

Source : DDK

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.