Accueil / Actualités / Les magistrats trahissent à nouveau la révolution du peuple

Les magistrats trahissent à nouveau la révolution du peuple

Les magistrats viennent de mettre fin à leur mouvement de grève qui a duré plus d’une semaine suite à l’engagement pris par la tutelle de traiter le mouvement de mutations cas par cas, tout en précédant à des augmentations salariales.

Cette démarche contre révolutionnaire est intervenue après le soutien manifesté par le peuple suite à « l’appel au secours » lancé hier par le président du syndicat des magistrats, Issad Mebrouk pour venir libérer la justice de la dictature du chef d’état major de l’armée Ahmed Gaid Salah.

Le départ du ministre, posé comme préalable suite à la répression dont ont fait l’objet les magistrats dimanche dernier et leur humiliation à l’intérieur de la cour de justice à Oran est avéré une manœuvre visant à reprendre des négociations en rapports de force.

Par ailleurs, le club des magistrats qui a soutenu le mouvement de grève et le départ du Ministre Belkacem Zeghmati se démarque pour sa part des négociations ayant abouti à la suspension de la grève suite à la médiation assurée par Bouzidi Lezhar, tout en réitérant sa revendication pour une justice indépendante.

R M/BéjaiaNews