Accueil / Actualités / L’espoir né du mouvement populaire

L’espoir né du mouvement populaire

De nouvelles marches pacifiques se sont déroulées  ce vendredi, 15 mars, à travers toute l’Algérie et tout au long de la semaine, où tous les secteurs se sont manifestés pour affirmer et réaffirmer leur position.

Des millions d’Algériens sont descendus dans la rue, toujours de manière pacifique, afin d’exprimer une nouvelle fois leur rejet du système et ils ne veulent rien savoir des dernières propositions formulées par le pouvoir cette semaine.

Ce 4 ème vendredi de la mobilisation, les Algériens ont discrédité la prolongation du quatrième mandat de Bouteflika, ils refusent catégoriquement toutes les autres propositions et décisions annoncées cette semaine, de la conférence nationale, à la formation d’un nouveau gouvernement, des nouvelles têtes choisies par le pouvoir pour teinter leurs vices et pour manœuvrer leurs mauvais desseins.

Les slogans scandés et les pancartes brandies par les manifestants veulent tout dire ! Aucune négociation, aucune garantie et aucun calendrier ne sont autorisés par ces manifestants ! Ils ne veulent rien entendre ni comprendre, ils ne crient que leur refus de tout ce mafieu système qui a tant sucé le sang des pauvres gens,et exprimer leur détresse quant à la situation lamentable de leur pays.

 

Aucune solution ne sera autorisée, aucune proposition ne sera acceptée hormis le déracinement de cette mauvaise grain qui a tant germé pour répandre le massacre, la pauvreté, la débauche, les maladies, la famine chez ce noble peuple qui était , autrefois cité dans les anales de l’héroïsme et de célébrité, peuple est, donc, conscient que le mal s’attaque à sa racine !

 

Depuis le 22 février, ces grandioses manifestations contre ce système n’ont cessé de révéler les réalités de ce grand peuple, dans chaque manifestation qui s’organise, les vrais aspects de cette société émergent et se font connaître davantage, tout ce qui se disait à l’encontre de ce peuple ne se fait que se démentir.

L’Algérien a donné des leçons de civisme, de paix, d’éducation, de fraternité et d’amour notamment, il n’est plus classé dans ce moule d’intégrisme, d’extrémisme, d’obscurantisme et d’immaturité et de rétrogradation , il est, en effet, ce peuple démocratique, partisan de la non-violence, de respect, de solidarité et de l’union

 

 

La jeunesse algérienne a démontré son intelligence dans ses décisions, sa créativité dans ses slogans traduisant sa maturité en réponse à ce minable pouvoir, en réaction aux interventions internationales, rejetant toute ingérence étrangère, ajoutant la démonstration de sa solidarité dans ses initiatives pour nettoyer les rues, pour soigner les blessés, pour offrir à boire et à manger aux autres manifestants, les jeunes ont protégé les vieux, les hommes ont respecté les femmes, des familles entières ont marché dans la totale dignité

 

 

Tous ensemble ont marché pour le même objectif, tous ensemble ont crié haut leur ras le bol contre ce système étranglant, on ne prêtent plus attention aux détails qui avaient tant étouffé la société, ces étroites idéologies qui avaient empoisonné les mentalités , il ne reste plus d’intégrisme religieux ou social, il ne reste point de “pro “ou” d’anti”, peu importe la tenue vestimentaire qu’on porte , peu importe la tendance religieuse qu’on embrasse , plus de place pour les conflits raciaux, plus de place tout ce qui partage, seule l’appartenance algérienne prime, seul l’amour de la patrie demeure et prend le dessus chez tout un chacun.

 

 

Ces marches ont, notamment, uni les Algériens dans leurs diversités culturelles, sociales, linguistiques, ethniques et même religieuses. Lorsqu’il est question de la défense d’une aussi noble cause patriotique, ce peuple a dévoilé sa réalité qui n’est jamais celle qu’on lui a longtemps attribuée, car enfin de tout compte fait, seule la réalité qui se place au dessus de toute légende simulée !

Lors de ces marches populaires, la tolérance, la grandeur, la fraternité et l’amour brillaient , les tabous sociaux sont cassés, les masques de l’hypocrisie sont tombés dans un climat festif semant dans les cœurs la joie, l’assurance et notamment l’espoir de vivre, d’ailleurs point de barques de mort qui se jettent dans les mers à la recherche d’autres cieux ! point de crimes ni de vols qui faisaient les unes de nos journaux ! point de suicides point de situations qui divisent ! tout est plongé dans cette lumièr

e tant recherchée qu’on nomme “espoir”….Et puis, ne dit-on pas que l’espoir fait vivre ?

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews