Accueil / Actualités / L’immortel 17 Octobre 1961

L’immortel 17 Octobre 1961

17 octobre 1961, l’une des dates sur lesquelles repose notre Histoire, la date de terribles événements, lorsque le FLN avait appelé les Algériens vivants en France pour une marche contre le couvre-feu, instauré à leur encontre par le fameux Maurice Papon, le préfet de Paris

Les Algériens étaient tous, mobilisés dans une manifestation qui se voulait pacifique mais qui n’avait, malheureusement, pas tardé à se transformer en  bain de sang, sous les ordres de ce préfet de la police de la ville de la “ Seine”, sous le vocable éloquent de nettoyage, tous les moyens étaient bons tant que la cible portait le sang clair…de race algérienne . La mort sentait partout, et dès la matinée du lendemain des corps sans vie ornaient la belle Seine, le tableau restait affreux à voir, ancré dans les deux mémoires, algérienne et française, dans la mémoire de tous ces actants, actifs ou passifs, de tous les observateurs, ceux qui étaient indifférents ou sensibles jusqu’au traumatisme éternel, le scénario était effroyable même à l’évoquer.

La presse française avait fait état d’un bilan de trois morts et de quelques blessés seulement, pourtant l’ouverture des archives aux historiens ont infirmé l’information et les innombrables victimes refaisant surface justifiant ce marécage sanguin qui avait arrosé abondamment cette terre avide de la métropole.

La reconnaissance internationale tarde à venir malgré la promesse électorale faite depuis 2011. L’amnésie volontaire s’impose, pourtant la commémoration devient de plus en plus grande chez les deux peuples, car si l’événement était minimisé, banalisé la “grandiose ” Seine est là pour témoigner et avouer combien de corps avait-elle accueilli, et combien de cris agoniques lui avaient-ils déchiré le cœur… Seule la Seine qui coule sous les ponts où étaient pendus entre le ciel et la terre, ces pauvres Algériens, peut tout dévoiler afin que l’oubli ne soit plus maître et pour que nul n’oublie !

Wahiba Arbouche Messaci / BéjaiaNews