28 mai 2020

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Me Debbouz. S : La mort de K. Fekhar a été orchestrée par le pouvoir avec la complicité des médecins

2 min read

Douze mois mois après sa disparition, les inculpés de la mort du militant mozabite, Dr Kamel Eddine Fekhar vivent toujours en toute impunité.

Transféré en urgence du centre pénitencier de Ghardia vers  l’hôpital Frantz Fanon de Blida, après avoir été admis au pavillon carcéral de l’hôpital Ghardia suite à la complication de son état de santé, le militant des droits de l’homme Mozabite Kamel Eddine Fekhar  a rendu l’âme Mardi  28 mai 2019, conséquence directe  de 50 jours de sa grève de la faim  entamée à la prison.

Son avocat Salah Debouz avait accusé ouvertement le personnel soignant de l’hôpital Ghardaïa  d’être complice de sa mort pour la négligence criminelle, réclamant l’inculpation des responsables de sa mort Il n’a pas été traité comme confrère, médecin de profession et non plus comme malade, ils sont complices de sa mort organisée et orchestrée par le pouvoir pour non assistance à une personne en danger » déclare-il  à l’issue de ses funérailles émouvantes observés au cimetière d’Al Allia(Alger).

Des avocats, militants des droits de l’homme et sa famille  avaient  déposé des plaintes à l’encontre de ceux qui ont causé sa mort mais demeurent à ce jour sans suite.

Aheddad/BejaiaNews

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.