Accueil / Actualités / Mouvement de grève du CNAPESTE à Béjaia: A quand le dénouement ?

Mouvement de grève du CNAPESTE à Béjaia: A quand le dénouement ?

Après un mois de grève illimitée observée à Béjaia, des signes de saignement apparaissent visiblement au niveau de la base CNAPESTE à Béjaia, alors que paradoxalement dans certains établissements scolaires, des nouvelles sections commencent à voir le jour.

L’impasse que connait ce mouvement de grève avec le campement des parties conflictuelles dans leur refus de dialoguer, a contraint certains enseignants affiliés au CNAPESTE à rejoindre les salles de cours. L’implication des élèves et leurs parents dans le conflit n’a pas été faite également pour arranger la position du CNAPESTE qui juge que leur sortie obéit à une stratégie de casser leur mouvement de grève. Une accusation rejetée catégoriquement par les parents d’élèves qui affirment que le syndicat n’a jamais ouvert ses portes de dialogue afin d’éviter la compromission de la scolarité des enfants. Les mises en demeures (N°2) adressées aux grévistes affectent partiellement la cohésion des enseignants qui commencent à sentir péniblement les effets des ponctions sur salaires. Il faut noter encore que le verdict prononcé par la justice sur le caractère illégal de la grève a affaibli le moral de certains CNAPESTISTES malgré la démonstration de force faite Lundi dernier à Béjaia avec une imposante marche. Le scénario du SIT, de l’avis de certains observateurs, risque fort d’être réédité et voir même le Cnapeste dissout par voix de justice alors que le syndicat, très répété par ses actions en solo, souffre de la solidarité des autres syndicats dans le secteur.

L’initiative de l’APW de Béjaia ayant rencontré madame BENGHEBRIT, le weekend dernier, n’a pas escompté les résultats attendus, un silence radio a été observé par le bureau de wilaya de Bejaia qui hésite à se prononcer sur l’offre de dialogue de Madame BENGHEBRIT, mais de l’avis d’un membre du conseil de wilaya, seul le bureau national est habilité à donner une réponse en affirmant qu’une réunion se tiendra demain entre le bureau de wilaya de Béjaia et le conseil national pour trancher sur cette question, que probablement optera en faveur d’un dialogue avec la tutelle et la suspension de la grève pour rejoindre celle de l’intersyndicale prévue pour le 14 du mois en cours.

Entre la légitimité des revendications des enseignants et l’entêtement de la tutelle c’est le spectre d’une année blanche qui se profile à l’horizon. À quand le dénouement?

R.M/BéjaiaNews