Accueil / Actualités / Nouvel an berbère (Yennayer 2967) : Entre attachement et folklorisation
sss

Nouvel an berbère (Yennayer 2967) : Entre attachement et folklorisation

Amenzu N Yenayer est le premier jour de l’année dans le calendrier agraire utilisé par les berbères, il coïncide avec le 12 Janvier du calendrier universel. Amenzu N yenayer est accueilli par les peuples de Afrique du nord par des festivités diverses et le partage de repas familiaux. Yanayer, est composé de ’Yen’’ qui veut dire premier et de ‘’Ayer‘’ qui veut dire mois.une date qui remonte à l’an 950 Av.J lorsque le roi berbère Chachnaq I, a mis fin au règne de Pharaon Psoussenes II et déclare l’Egypte sous son autorité.

En Algérie cette date est fêtée à la veille (11 Janvier de chaque année) par la préparation d’un couscous aux sept légumes avec le coq sacrifié à l’occasion, partagé par les membres de la famille et les parents procèdent à la coupe de cheveux de leurs enfants afin de les préparer à être des hommes capables d’affronter les contraintes de la vie.

Cette année, Yenayer 2967 est parrainé même par les autorités algériennes mais de l’avis des observateurs, le pouvoir veut réduire cette date repère de l’histoire, aux activités folkloriques et persiste dans sa négation à reconnaître officiellement Yenayer et le consacrer journée nationale chômée et payée. Des partis et des députés ont maintes fois interpellé le gouvernement pour la promulgation d’une loi consacrant cette date comme fête nationale mais le pouvoir persiste dans le déni identitaire et culturel, malgré la reconnaissance officielle de la culture et identité Amazigh dans la constitution algérienne.

Raouf M / BéjaiaNews