3 septembre 2020

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Pour que l’Histoire de l’identité algérienne soit corrigée

3 min read

La  falsification de notre histoire millénaire sera dénoncée,  ce samedi, 5 septembre 2020, à 10h00, à l’esplanade  de la maison de la culture de Bejaïa , dans un rassemblement, organisé par la Coordination des cafés Littéraires libres de la même  wilaya. 

Un    texte publié sur la page facebook de la Direction de la Culture de Bejaïa qui a essayé d’élucider la réalité de Oqba Ibn Nafi , le considérant  comme « envahisseur militaire arabe « , a pu  perturber  le sommeil de toute  l’historiographie officielle, sur le récit  de la conquête arabe de l’Afrique du Nord, telle qu’elle est toujours enseignée à l’école pour des générations entières.

Depuis la naissance de l’école algérienne, dans la farce jouée  pour les élèves qui  met en scène, la propagation de l’Islam, dans l’Afrique du Nord, s’est effectuée sans qu’il n’y ait eu de résistance armée de la part du peuple autochtone amazigh. 

Ce qui a toujours nourri la chimère illusion  d’une Algérie arabo-musulmane, qui n’est qu’une fausse   construction idéologique inoculée à des générations , visant  l’éloignement  du  peuple amazigh de son identité et de sa culture. 

Un avocat, du barreau  de M’sila, dépose plainte, début août 2020, auprès du procureur général, près la cour de Bejaïa. Accusant la maison de la culture de Bejaïa d’une « atteinte à la mémoire historique »

Le pouvoir, donc, s’engage  à  châtier les cadres de la direction de la culture de Bejaïa.

Pour que cessent ces mensonges tant nourris et pour qu’un terme soit mis pour ces racontars qui  ont tant perturbé l’innocence de nos  enfants, la Coordination des cafés littéraires libres (CCL), ne compte pas fermer les yeux  sur cette atteinte, à l’histoire et à la réalité identitaire et culturelle  de ce pays 

 Dont voici la plate forme de leurs revendication:

– Exiger le retrait des plaintes déposées contre les cadres de la direction de la culture :

– Dénoncer la falsification de l’Histoire millénaire de notre pays ;

– Dénoncer le conditionnement idéologique de nos enfants à l’école ;

– Dénoncer la glorification des envahisseurs de notre pays ;

– Exiger le retrait des manuels scolaires des textes véhiculant des faits historiques mensongers ;

– Exiger le retrait des manuels scolaires des textes portant atteinte à notre identité ;

– Exiger l’arrêt de toute politique prêchant l’intolérance religieuse.

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.