20 juin 2020

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Quelques remarques sur la manifestation du 19 juin 2020/ Samir Larabi

3 min read

La participation et la non participation aux marches du vendredi 19 juin 2020 a suscité une grande polémique au sein des Hirakistes, suivis même par des campagnes d’insultes et de faux débats.

1- personnellement je partage cette idée de retour aux marches populaire a partir de ce 19 juin 2020 et ce , pour dénoncer essentiellement l’escalade de la répression et cette paupérisation qui s’abat sur le peuple. Cependant sans jouer a Zorro , la construction du rapport de force concret est important sur le terrain. Le choix du 19 est judicieux du point de vue de la symbolique , mais l’état de préparation et l’état d’esprit du peuple en lutte n’est pas encore prêt a une reprise massive immédiate. Continuer dans l’entêtement relève du nihilisme politique. La où c’est possible de mobiliser des troupes , faut pas lésiner a marcher, pas uniquement le vendredi.

2- Ceux qui ont presque dénoncé les partisans de la manifestation du 19 juin 2020 a cause Rachad ou des islamistes en général, ont montré leurs limites politiques , organisationnelles et qui sont encore scotchés sur les « réalités » des années 90. Des analyses et argumentaires qui ne sont pas loins de la propagande du régimes et des chantres de la théorie du complot des bensaada , de ceux qui méprisent le Hirak ou qui n’y croient plus.

3- certains qui sont contre pour des considérations identitaires locales , sont pires que les premiers. Car ils jouent dangereusement avec la sensibilité kabyle , maquillé avec un anti-islamisme primaire. Ces derniers qui veulent se repositionner localement pour des intérêt locaux ont participé par exemple aux marches de libération des détenus, mais ils sont contre la marche du vendredi pour des raisons douteuses. Comme si Hallal pour eux et Haram pour pour les autres. Une attitude qui a permis entre autre de surfer sur cette situation pour réprimer d’avantage , comme ça été le cas des wilayas ou le peuple est sortie dans la rue avec un nombre important.

4- l’état des faits ont montré la légèreté de ceux qui affirment que Rachad et les islamistes radicaux sont la locomotive du Hirak populaire soit en Kabylie ou ailleurs. La journée du 19 a montré les limites de cette catégorie de personnes qui ont intoxiqué le débat public pendant des mois , au lieu de se concentrer sur les priorités politiques du moment Historique.

5- La date du 19 juin 2020 doit nous inciter a réfléchir ensembles sur l’état du Hirak , définir les priorités du Hirak et non sur le nouveau Bourourou . Notre débat politique doit être dédié a l’organisation de notre Hirak populaire , l’élaboration d’alternative politiques qui répond aux aspirations démocratiques et sociales du peuple , ainsi que la libération des détenus politiques.

La priorité est de rassembler nos forces , s’appuyer sur les forces sociales organisés et la jonction de toutes les les luttes sociales en cour. Voici en partie la voie a suivre si nous voulons le changement tant souhaité et éviter que des forces centrifuges ou rétrogrades s’accaparent de ce processus révolutionnaire

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.