Accueil / Actualités / Réception de la digue du port Tala Ilef : Le wali fixe l’échéance à fin décembre

Réception de la digue du port Tala Ilef : Le wali fixe l’échéance à fin décembre

En visite d’inspection et de travail, ces derniers jours, au port de plaisance Tala Ilef, sis à 30 km à l’ouest de la ville de Béjaïa, le wali Ouled Salah Zitouni a donné des instructions fermes au responsable de l’entreprise chargée de reconstruire et de conforter la digue de la jetée principale, endommagée par une houle dévastatrice, en mars 2013, pour terminer les travaux et livrer le projet avant la fin du mois de décembre prochain. Le taux d’avancement des travaux est actuellement de 65 %. L’enveloppe financière consacrée pour ces travaux, s’étalant sur 100 mètres linaires, est de l’ordre de 510 milliards de centimes. Une nouvelle étude technique du projet avait été élaborée par le laboratoire des Etudes Maritimes de Bou-Ismail (Tipaza). Une fois réceptionné, le port de plaisance de Tala Ilef peut produire quelques 10 000 tonnes de poissons annuellement. Par ailleurs, le wali de Béjaïa a profité de sa sortie sur le terrain pour réfuter l’idée véhiculée par certaines parties, qui affirme que la wilaya est lésée par l’Etat en ce qui concerne les dotations budgétaires. «La wilaya de Béjaïa a bénéficié d’un montant très important estimé à 20 milliards de DA pour la réalisation de quatre projets structurants. Cela prouve l’intérêt particulier que l’Etat accorde envers cette wilaya», a-t-il soutenu. Le premier responsable de la wilaya a également inspecté le port de plaisance et abri de pêche de Béni Ksila. Pas content de l’avancent des travaux de ce chantier, le wali a ordonné au directeur des travaux publics de mettre en demeure le groupement d’entreprises chargé de réaliser le projet, dont le coût est estimé à 3 milliards de dinars. Un délai de vingt jours (20) lui est accordé pour se rattraper, «sinon de nouvelles sanctions suivront», a-t-il averti. En outre, le wali a demandé au chef de projet de renforcer encore plus son chantier par des ouvriers et augmenter les horaires de travail. L’entreprise doit présenter, en plus, un planning d’intervention pour rattraper son retard. Dans la commune du chef-lieu de wilaya, M. Zitouni a inspecté le chantier de réalisation de l’échangeur des «Quatre -Chemins». Sur place, le wali a instruit le président d’APC de Béjaïa afin de procéder aux démolitions des locaux situés sous les échangeurs. Les commerçants seront délocalisés vers un autre site au centre-ville choisi, à cet effet. Après un arrêt de plusieurs mois, suite à d’énormes problèmes techniques rencontrés sur le site, ce projet a repris de plus belle. Les travaux ont été interrompus pour le transfert de multiples réseaux, à savoir six (06) câbles électriques de haut voltage, un oléoduc, deux réseaux AEU et AEP, en plus des câbles du téléphone. La réception de ce projet, qui prévoit la réalisation de sept ponts, devant régler définitivement le problème des croisements au carrefour des Quatre Chemins est programmé avant le début de la prochaine saison estivale.

Boualem S / DDK