Accueil / Régions / Souk El Tenine : Le chef du bureau de poste relevé

Souk El Tenine : Le chef du bureau de poste relevé

La section syndicale dénonce «un abus de pouvoir»

Le syndicat d’entreprise d’Algérie poste exige, dans un recours adressé au directeur de l’Unité postale de la wilaya (UPW) de Béjaïa, «la réhabilitation du chef d’établissement au bureau de poste de Souk El-Tenine dans ses fonctions». Ce dernier a été, dénonce-t-on, «relevé de ses fonctions d’une manière arbitraire et unilatérale». Il a été installé dans ses fonctions le 1 novembre dernier, après coupure de gestion avec l’ancien chef d’établissement sortant. «C’est dans le cadre de la promotion verticale, et suite à la mise en consultation du bureau de poste de Souk El-Tenine qu’il s’est porté candidat. Après avoir étudié les candidatures, la commission paritaire a retenu la sienne pour la gestion de ce bureau», explique le secrétaire général du syndicat d’entreprise d’Algérie poste dans son courrier, précisant que ce dernier a été relevé de ses fonctions quelques jours plus tard. «Vous lui avez adressé une lettre annulant la coupure de gestion, en le sommant de remettre les clefs à un remplaçant, muté arbitrairement du bureau de poste de Laâlam, que vous avez remplacé par un agent CTA par la même occasion. Votre décision n’a avancé aucun motif. Elle relève, donc, d’un abus de pouvoir», écrit le syndicat d’entreprise d’Algérie poste, estimant que la direction de l’UPW de Béjaïa a «piétiné la réglementation en matière de transfert de responsabilité dans la gestion du bureau de poste (…)». Pour la section syndicale d’Algérie de Béjaïa, la manière d’agir de la direction est «une remise en cause du droit à la promotion, une sanction du 3e degré en violation un règlement intérieur et un mépris envers la commission paritaire».

F. A. B. / DDK