Accueil / Evénement / Tibane : 63 ans après; Sail Mohand Ameziane ressuscité à Tawrirt N Divan
ffff

Tibane : 63 ans après; Sail Mohand Ameziane ressuscité à Tawrirt N Divan

14555772_529843960548585_2081798910_nHommage impérial ! Un nombre impressionnant, de journalistes, hommes de lettre, historiens ,artistes, syndicalistes, militants politiques et associatifs, venus ce vendredi 14 Octobre 2016 prendre part aux festivités commémoratives, initiées par les jeunes de l’association « Taddartiw » du village Tawrirt dans la commune de Tibane, présidée par l’infatigable Mohand Ameziane Hadjeb pour rendre hommage à Mohand Ameziane Sail après 63 ans de sa disparition.

Cette journée commémorative, placée sous le slogan « un homme, une histoire et un parcours » a été inaugurée la matinée, par l’exposition des écrits et coupures de presses, au hall de la bibliothèque communale de Tibane, retraçant la vie le parcours de Sail Mohand Ameziane, ouverte durant toute la journée au grand public, venu découvrir le parcours d’un militant anarcho-syndicaliste et processeur de l’idée de la lutte armée pour l’indépendance de l’Algérie, décédé à Bobigny à l’âge de 59 ans (1894-1953), après avoir écopé plusieurs années de prison pour ses activités militantes.

14642318_1413948548634573_8268194359622561585_n

L’après midi de la journée du Vendredi a été caractérisée par une table ronde abritée à la bibliothèque de Tibane ,en présence de la nièce du défunt, venue exclusivement d’Alger pour apporter un témoignage émouvant sur Mohand Ameziane, qui a sacrifié sa vie, sa famille … pour l’indépendance, dans toutes ses formes, de l’Algérie et se retrouver enterré dans l’anonymat absolu par les faussaires de l’histoire. La séance de témoignage ouverte par le parolier de Debza, Merzouk Hamiane, qui a invité l’assistance à poursuivre le combat tracé par le militant anarchiste Sail, a été riche en débat notamment avec les interventions de Djamil Aissani, Moh Sadek Akrrour et d’autres qui ont réaffirmé le combat et la vision de Sail pour l’indépendance de l’Algérie dans le sens de libérer l’homme du joug de l’occupation mais aussi plaider pour indépendance sociale des algériens évoqué dans son dernier appel. Les invités et les participants se sont ensuite dirigés vers le domicile de Sail pour inaugurer la plaque commémorative.la journée a été clôturée par une collation offerte par les organisateurs aux participants et invités autour de gâteaux traditionnels, que faut-il souligner, méritent glorification pour avoir osé réhabiliter Sail, enterré par l’histoire officielle algérienne.

A noter que cette journée a entérinée une recommandation de créer un cadre de réflexion, de débat et de recherche sur Sail.

La rédaction