Accueil / Actualités / Un peuple qui se réveille de son profond sommeil…

Un peuple qui se réveille de son profond sommeil…

Bejaia se réveille, la matinée d’aujourd’hui, de 10 mars 2018, dans un silence  morne, tout est fermé, aucun transport n’est disponible , tous les services sont interrompus ! Les entreprises  les plus importantes ferment leurs portes à l’image de la Sonatrach, l’EPB, CEVITAL et autres, toutes les infrastructures, sans exception aucune, s’adhèrent au mouvement, seuls les écoliers qui rebroussent  chemin vers la maison après avoir constaté la fermeture de leurs établissements scolaires.

Un décor funéraire règne qui   éteint la “ Bougie” de Yemma Gouraya! De partout le désespoir émerge , « La décadence s’annonce de toutes parts » disait Voltaire

Rien n’affiche la volonté de travailler ou de continuer à vivre dans ces   mêmes horribles conditions, dans un pays d’injustice pareil à une jungle où la loi du plus fort prime.                    Une autre forme d’expression populaire fait face, elle surgit  dans le même sillage  que les multiples marches qu’ont  observé toutes les villes algériennes, ces derniers temps,  sous nom de “désobéissance civile”, cette   forme  de mobilisation choisie par   ce  peuple qui s’avère très averti, très conscient de l’amère réalité, un peuple qui ne cesse d’impressionner  l’opinion internationale, découvrant en lui les aspects profonds de sa personnalité.

Des communiqués de plusieurs entreprises de différents secteurs, ont été rendus public ces deux derniers jours , annonçant leur soutien à cette action  populaire qui se veut déterminative, expressive et surtout revendicative, pour s’ajouter au mouvement de manifestations, durant les trois vendredis successifs, depuis  le 22 février.

À Bejaia comme à travers l’ensemble des villes du pays , la population s’est soulevée pour crier haut et fort « non au 5ème mandat » “ pouvoir dégage “  « départ du système » et bien d’autres  slogans fusaient de partout.  Des hommes, des femmes et même des enfants, des familles entière  investissent la rue pour exprimer fermement leur attachement aux valeurs de  leur pays, bravant des expressions hostiles au système, une réponse claire et décisive  pour que l’Algérie ait sa chance de vivre comme tous les pays qui ont mérité leur indépendance.

Les manifestants ont donné une véritable leçon de prise de conscience de marcher  en force pacifiquement, sereinement et surtout dans une organisation parfaite qui n’a, faut-il le signaler, été à l’origine d’aucun heurt.

Après vingt années de soumission,d’arnaque et de pauvreté, 20 années de règne  qui n’ a fait qu’ affaiblir et à amortir les âmes, une période durant laquelle le peuple algérien a eu goût à toute   amertume, à toute souffrance et atrocités dont les conséquences restent fâcheuses et affligeantes.

A rappeler que depuis 1830 le peuple algérien n’a cessé de dire non à la soumission et pour rester dans le décor, ce peuple  avait payé un lourd tribut pour recouvrer son indépendance et sa liberté, longtemps acclamées, il a pu briser les chaînes de la répression  coloniale et tout  au long de son existence, il  a catégoriquement refusé l’injustice et  l’exploitation, il a toujours, tout haut, clamé son attachement aux principes et aux valeurs de novembre 1954 ainsi qu’à l’indépendance.

L’envahissement de la rue, des places publiques  a toujours été au menu, son ultime endroit  pour afficher son caractère aspirateur à la liberté, le lieu qui fait parler le peuple opprimé, longtemps boycotté. 

Ce peuple n’est, donc guère, celui  qui subit en sourdine les contraintes, la soumission et la  servitude exercées par un pouvoir tyrannique!

Il n’est guère  ce peuple qui peut tolérer un   régime monarchique imposé par une république de despotisme et de  dictature.

Une  sorte de  réveil national unanime  s’opère… La mentalité algérienne change ! 

 « Ce sont des manifestations populaires mais organisées. », «  c’est le réveil national » c’est le  « Second souffle de la révolution », les interprétations internationales restent diverses,  en  investissant la rue et en manifestant, les Algériens ont brandi l’emblème national pour montrer leur détermination, prouver aux ultras  et notamment détrompe, ceux qui croyaient tant à l’Algérie  soumise et inculte et qu’ils sont prêts à la défendre jusqu’à la dernière goutte de leur  sang, la justice du pays, la patrie de tout un chacun qui rêve d’en faire un  paradis , l’Algérie est la propriété du peuple et non une propriété privée ! Ni d’ailleurs une monarchie. 

De par leur détermination et leur engagement , les Algériens ont permis aux nations entières de se rendre compte de la gravité de la situation de leur pays et  ont, également su attirer le regard des autres peuples et des dirigeants de plusieurs pays qui ont soutenu avec ferveur et fermeté, la lutte menée par ce malheureux peuple, un peuple assoiffé de la justice et de l’évolution.

Les revendications demeurent pour que la  victoire finale soit réalisée et que le pays soit réapproprié pour qu’il soit mis entre les mains de ses propres  et légitimes enfants.

Wahiba Arbouche Messaci /BéjaiaNews