10 janvier 2016

BejaiaNews

Toute l'actualité de Béjaia et de ses environs

Yennayer 2966 : Coup d’envoi samedi des festivités du nouvel an Amazigh

3 min read

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a donné samedi le coup d’envoi des célébrations -les premières à revêtir un « caractère national » selon le même responsable- du nouvel an Amazigh, Yennayer 2966, au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria.

Les festivités qui se poursuivront jusqu’au 12 janvier, comprennent un petit salon du livre, une exposition d’artisanat, des stands dédiés à l’apprentissage de la calligraphie Tifinagh, des conférences et des rencontres sur la poésie Tamazight, programmés à Alger.

A partir de dimanche des caravanes culturelles en partance d’Alger feront escale à Tizi Ouzou, Mila, Guelma, Bouira, Bejaia, Oran, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Rélizane, Ain Defla, Sidi Bel Abbés, Tlemcen et Jijel.

Un programme pédagogique, encadré par le Hca, est aussi prévu en direction des établissements scolaires, en plus de plusieurs rencontres et ateliers dédiés notamment à la traduction, à la poésie en Tamazight ou encore la calligraphie et les écritures en langue amazighe.

2016, l’année du « renforcement » de l’enseignement de Tamazight

L’année 2016 devra être consacrée à la « généralisation » et au « renforcement » de l’enseignement du Tamazight dans les différents paliers de l’Education nationale et dans l’Enseignement supérieur, a indiqué samedi à Alger le secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité (Hca).

S’exprimant en marge du lancement des célébrations officielles du nouvel an Amazigh, Yennayer 2966, Si El S a indiqué qu’en prévision de la généralisation de l’enseignement de Tamazight, le Hca et le ministère de l’Education nationale, projettent durant cette année « d’enrichir » le programme dispensé ainsi que son contenu scientifique et littéraire.

Il estime que le renforcement de l’enseignement de cette langue est d’autant plus nécessaire que le constat des précédentes années « révèle un enseignement décousu », en dépit, a-t-il dit, des efforts accomplis par l’Education nationale qui a réussi à introduire des programmes de formation dans 22 wilaya sur les 48 que compte l’Algérie.

Selon le SG du Hca, l’enseignement de Tamazight sera également élargi aux Ecoles normales, pour la formation d’enseignants, et à d’autres branches de l’enseignement supérieur avec le concours du ministère concerné.

Evoquant la promotion de Tamazight au statut de langue officielle, prévu dans l’avant projet de révision de la constitution rendu public mardi dernier, le SG du Hca, a indiqué qu’il concevait le projet de l’Académie de la langue Amazigh, contenu dans le même texte, comme un « prolongement du Hca ».

« Avec la promotion du Tamazight au statut de langue officielle, le Hca vise aujourd’hui à renforcer ses structures, en projetant d’ouvrir des annexes régionales du Conseil », a-t-il poursuivi, tout en se disant s’attendre à un « élargissement » des attributions du Hca.

Source : APS

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.